Quelques exemples pour illustrer la ville intelligente

L’écoquartier de la Pointe-aux-lièvres situé proche d’un pôle d’emploi et d’un parc caractérise parfaitement la volonté de la Ville de Québec de transformer un ancien secteur industriel en un secteur résidentiel avec trois projets immobiliers résolument tournés vers l’avenir. Origine, écocondos de la Pointe-aux‑Lièvres avec ses 40 mètres de hauteur, possède la plus haute structure faite de bois massif dans le monde. Écopropriétés Habitus propose des maisons de ville superposées visant la certification NovoClimat 2.0 et LEED pour habitations, et PAL6, un projet d’habitation communautaire destinés aux familles. Une borne de recharge rapide pour véhicule électrique est aussi installée dans le stationnement du parc de la Pointe-aux-Lièvres.

Les 56 lumières urbaines installées par DimOnOff sur la rue Saint-Joseph diffusent gratuitement un signal d’accès sans fil à l’Internet. L’entreprise peut contrôler à distance l’éclairage et peut changer la couleur diffusée. Elle peut également diffuser de la musique, connaître l’achalandage grâce à des capteurs, et détecter des stationnements libres.

La Ville de Québec a décidé de rendre ses rues conviviales. C’est la cas de la rue Anna dans le quartier Saint-Sauveur. L’objectif des rues conviviales est de soutenir des déplacements accessibles, sécuritaires et confortables pour tous les modes de déplacements, toutes les conditions personnelles, et en toutes saisons.

Une ville intelligente, c’est également des bornes d’horaires numériques aux abribus du RTC pour savoir dans combien de temps arrive l’autobus, des demandes d’intervention en ligne, des alertes SMS, des données ouvertes et un gestionnaire artériel pour la circulation.