La FQM encourage les municipalités à construire en bois

MATANE – Le Regroupement des communautés forestières de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) encourage les municipalités à construire en bois, à penser au bois dans les projets d’infrastructures municipales et à en parler aux architectes.

«On veut amener les élus à l’exiger quand ils font faire des constructions», indique le président du Regroupement et préfet de la MRC de Maria-Chapdelaine, Luc Simard. Cet objectif était d’ailleurs inscrit au sein du 2e colloque du Regroupement des communautés forestières, tenu en février, qui avait pour thème «La forêt à l’heure des changements climatiques». Lors de l’événement, Cécobois en a profité pour lancer son guide de construction en bois qui s’adresse aux municipalités.

Le président du Regroupement des communautés forestières de la FQM et préfet de la MRC de Maria-Chapdelaine, Luc Simard.

Selon le président du Regroupement, un moyen pour lutter contre les changements climatiques est d’utiliser le bois dans le domaine de la construction. «L’aménagement forestier peut être un outil pour séquestrer du carbone», explique M. Simard. Il salue d’ailleurs la somme de 70 millions$ prévue pour cinq ans au dernier budget du gouvernement provincial pour accentuer l’aménagement forestier en favorisant principalement la plantation d’arbres. Par ailleurs, les participants du colloque ont demandé que l’argent du Fonds vert soient investis dans l’aménagement forestier.

Le Regroupement fait partie de la Table des partenaires pour la mise en œuvre du plan d’action pour l’aménagement de l’habitat du caribou forestier. «Il faut travailler de façon à protéger cette espèce-là en n’ayant pas d’impact sur le plan de l’aménagement forestier, souhaite Luc Simard. L’industrie forestière est la plus grande industrie du Québec en termes de création d’emplois avec ses 60 000 travailleurs.»