«Avec le WAQ junior de cette année, nous voulons que les jeunes ne soient pas simplement des consommateurs du numérique, mais des créateurs», insiste Martine Rioux, directrice générale de Québec numérique.

Semaine numérique: la techno pour tous les âges

«Le volet grand public fait partie des objectifs de la Semaine numérique. Il faut rendre la technologie, le numérique, peu importe le nom ou la forme, accessible aux gens. Il faut démontrer comment cela peut être utile dans leur quotidien, comment l’intégrer. C’est autant le pratico-pratique que le divertissement ou les arts», affirme Martine Rioux, directrice générale de Québec numérique.

Ainsi, la majorité des activités seront gratuites et accessibles à tous, quelles que soient les tranches d’âges ou les couches sociales. Le volet grand public est encore plus important cette année, note Mme Rioux.

Parmi les nouveautés en 2018, il y aura la tenue de premier WAQ (Web à Québec) senior s’adressant aux gens de 50 ans et plus, souvent moins à l’aise avec la technologie et les réseaux sociaux. «Nous avions remarqué une sous-­représentation des gens de plus de 50 ans. Ça répond vraiment à un besoin», continue Mme Rioux.

Avec le WAQ senior qui se tiendra les 14 et 15 avril à la bibliothèque Gabrielle-Roy, il y aura des conférences et des ateliers pratiques que ce soit sur la gestion des photos numériques, même des initiations à la programmation pour améliorer leurs connaissances et leur capacité dans le numérique. On parlera des achats en ligne, la création d’un site Web, des trucs pour identifier les fausses nouvelles et le monde des réseaux sociaux. 

Les organisateurs espèrent au moins une centaine de participants chaque jour pour ce premier événement. Les participants sont invités à apporter leur tablette, téléphone ou ordinateur. L’activité est gratuite, mais il faut s’inscrire sur le site semainenumerique.com/programmation/waq-senior