Le Pixel Challenge se concentre sur le jeu vidéo, la musique, l’animation et la scénarisation.

Pixel Challenge, les Olympiques du numérique

Le Pixel Challenge commence dès le début de la Semaine numérique, le 5 avril. «Ce sont les Olympiques du numérique», clame Louis Leclerc, responsable de l’événement. «La compétition est l’une des plus importantes du genre au Canada au point d’être devenu un incontournable.»

Avec ces 400 compétiteurs, incluant une centaine de participants de l’étranger, la compétition sur 48 heures comprend la création d’un jeu vidéo, l’animation 2D et 3D, la conception sonore pour le jeu ou l’animation et la scénarisation.

«Les équipes de scénarisation viendront aider les équipes en animation et en jeu vidéo», ajoute M. Leclerc. «Il ne faut pas oublier que les équipes dans diverses catégories peuvent aider celles des autres compétitions. Les gens de la musique ou de l’animation peuvent conseiller ceux qui conçoivent un jeu. Il y a de l’entraide tout au long du Challenge.»

Plus encore, les juges sont issus des grands éditeurs de jeu et de l’animation. Certains viennent de l’étranger, non seulement pour choisir les meilleurs, mais aussi voir comment se comportent le marché et les talents d’ici. Qui sait, les juges seront peut-être aussi en mode recrutement après la compétition ?

Ils seront 400 pour la compétition du Pixel Challenge à l’ouverture de la semaine numérique.

M. Leclerc parle des succès de l’événement qui grossit années après année. Pour l’événement de 2018, les participants proviennent du Canada, du Mexique, de la France, de la Belgique, des États‐Unis et du Royaume‐Uni.

Même les juges viennent de partout, comme Katleen Evers, fondatrice de 4EversGames de France, Dorian Mastin, directeur du département d’art, Technológico de Monterrey au Mexique, ou Fraser Maclean, cofondateur et codirecteur The Animation Centrifuge en Écosse. Sans oublier les Québécois qui œuvrent chez Beenox, BKOM, Ubisoft, Sarbakan ou Peak Média, même de Loto Québec.

Le public pourra observer les compétiteurs le 7 avril avant de passer au Pixel Warp Zone axé sur les jeux vidéo autant pour les amateurs des jeux du passé sur une quarantaine de console avec Pacman, PaperBoy. Il y aura même une compétition de vitesse extrême avec des maniaques pros du jeu vidéo capable de passer tous les univers de Super Mario Bros dans des temps records.

En même temps, il y aura une compétition du sport électronique (eSport) avec le tournoi des pros Overswatch, avec la présence de Stéphanie Harvey, grande championne d’eSport, notamment sur Counter-Strike. Et les amateurs ne seront pas en reste avec une compétition de Super Smash Bros de Nintendo.

Les détails sur www.pixelchallenge.org