Les conférence du Web à Québec donne l’occasion aux spécialistes de Québec dans divers ateliers.

Le référencement au coeur des préoccupations

Le Web à Québec, communément nommé le WAQ, constitue le cœur de la Semaine numérique. C’est aussi l’événement autour duquel se sont greffés les autres événements, conférences et compétitions qui ont permis de mettre au monde cette semaine regroupant tout l’écosystème technologique de la Capitale.

Avec une vingtaine de conférences par jour et deux grandes conférences quotidiennes avec des sommités mondiales, le WAQ aborde la communication et le marketing, le design et le développement Web, l’innovation et les découvertes du 10 au 12 avril.

Martine Rioux raconte : «la grande tête d’affiche, c’est Rand Fishkin, car c’est un spécialiste du référencement Web et du marketing.» C’est un gourou à la tête de SparkToro et qui a cofondé plusieurs entreprises comme Moz and Inbound.org, avec sa spécialité touchant la découvrabilité numérique !

Mais le Waq c’est aussi «un excellent mélange de conférenciers internationaux et des spécialistes locaux, car ils doivent avoir leur place sur la tribune à cause de leur expertise et leur notoriété dans le milieu», ajoute-t-elle.

Il n’y aura pas seulement des étrangers pour occuper la scène, mais aussi quelque 400 participants de la francophonie, qu’ils soient de France, de Belgique ou d’Afrique, incluant des participants de la Corse et de l’île de la Réunion. Et dans le lot, il y aura 27 étudiants de Toulouse avec la participation de l’Office franco-québécois pour la jeunesse OFQJ.

Les nombreuses délégations de Québec numérique à l’étranger, les échanges et le maillage avec des organisations analogues en Europe portent fruit, conclut Mme Rioux.

Site Web : webaquebec.org