La formation économique pour comprendre l'épargne-retraite

Zone

La formation économique pour comprendre l'épargne-retraite

Rabéa Kabbaj
Collaboration spéciale
Créé en 1983 pour apporter aux travailleurs du Québec des solutions à l’importante récession économique qui frappe alors tant la province que le Canada et le reste du monde, le Fonds de solidarité FTQ place très vite la formation économique de ceux-ci au cœur de sa mission.
Fonds de solidarité FTQ: «de sauveur à propulseur d’entreprises»

Zone

Fonds de solidarité FTQ: «de sauveur à propulseur d’entreprises»

Hélène Roulot-Ganzmann
Collaboration spéciale
«En 35 ans, le Fonds est passé de sauveur à propulseur», lance son président et chef de la direction, Gaétan Morin. Remontons en 1983. La Québec traversait alors une grave crise économique. Les taux d’intérêt étaient très hauts. Le taux de chômage également. Si on ne faisait rien, les entreprises allaient tomber les unes après les autres. L’idée a alors germé de créer un fonds d’investissement pour donner du capital à ces entreprises et les sauver de la faillite.»
Solifor a investi 200 millions $ depuis 2005

Zone

Solifor a investi 200 millions $ depuis 2005

Hélène Roulot-Ganzmann
Collaboration spéciale
Depuis sa création en 2005 par le Fonds de solidarité FTQ, la Société de gestion d’actifs forestiers Solifor a procédé à des investissements de l’ordre de 200 millions $ pour l’acquisition de propriétés forestières. L’objectif : développer ces territoires de manière durable par la plantation d’arbres et l’implantation d’activités agricoles et récréotouristiques. Solifor s’est également récemment lancée dans la vente de crédits de carbone.
Le Fonds de solidarité FTQ est un précurseur en matière de croissance inclusive

Zone

Le Fonds de solidarité FTQ est un précurseur en matière de croissance inclusive

Rabéa Kabbaj
Collaboration spéciale
Réussite spécifiquement québécoise sans nul équivalent réel ailleurs dans le monde, les fonds d’investissement de travailleurs peuvent également se targuer d’avoir été parmi les premiers à s’inscrire dans une démarche de croissance inclusive. Ainsi, si cet objectif n’a été consacré et popularisé que depuis la crise de 2008, le Fonds de solidarité de la FTQ constitue depuis 35 ans déjà un instrument d’innovation économique et sociale en vue de sa réalisation.
Des «bénévoles locaux» pour promouvoir l'épargne-retraite

Zone

Des «bénévoles locaux» pour promouvoir l'épargne-retraite

Rabéa Kabbaj
Collaboration spéciale
Communément appelés «RL», les responsables locaux sont des travailleurs syndiqués qui font bénévolement la promotion du Fonds et de l’épargne-retraite auprès de leurs collègues de travail. Si au commencement ils n’étaient qu’une trentaine, 35 ans plus tard, le réseau compte quelque 1700 membres. Précieuse courroie de transmission d’informations aux travailleurs et véritables ambassadeurs de première ligne du Fonds et de sa mission, ils en constituent indéniablement l’une des clés du succès.
Les Fonds locaux et régionaux de solidarité développent le Québec

Zone

Les Fonds locaux et régionaux de solidarité développent le Québec

L’un des objectifs historiques du Fonds de solidarité FTQ demeure le développement économique du Québec sur son immense territoire, et il a pour cela développé des outils. Parmi eux, les Fonds locaux de solidarité (FLS) et les Fonds régionaux de solidarité (FRS) destinés à soutenir les entreprises en démarrage ou lors d’un transfert de propriété ou d’une phase de croissance. Les deux fonds sont dotés de 175 millions $ environ.
Pour changer les choses, chaque action compte

Zone

Pour changer les choses, chaque action compte

Hélène Roulot-Ganzmann
Collaboration spéciale
Le Fonds de solidarité FTQ favorise le dialogue avec les entreprises dont il est actionnaire afin de les amener à modifier leurs pratiques de gouvernance, de responsabilité sociale et de gestion environnementale.
Le Fonds FTQ a modernisé sa gouvernance

Zone

Le Fonds FTQ a modernisé sa gouvernance

Émilie Corriveau
Collaboration spéciale
En 2014, le Fonds de solidarité FTQ entamait une importante réforme de sa gouvernance. Quelque quatre ans plus tard, cette dernière est plus «moderne et alignée sur les attentes et les valeurs de ses actionnaires», constatent les membres de son conseil d’administration.
Quand l’épargne devient positive

Zone

Quand l’épargne devient positive

Émilie Corriveau
Collaboration spéciale
Depuis près de cinq ans, plus d’un nouveau cotisant sur deux au Fonds de solidarité FTQ est âgé de 39 ans ou moins. Est-ce à dire que les jeunes d’aujourd’hui sont plus portés sur l’épargne-retraite que ne l’étaient ceux des générations précédentes? Chose certaine, ils sont interpellés de manière plus efficace par la société de capital de développement.