Dans l’ordre, de gauche à droite, Mélanie, Denis et Claudia Desharnais.

Un clan tissé serré

Ils sont tissés serré, les Desharnais!

Que ce soit à Québec, au Lac-Saint-Joseph ou en Floride, ils ne sont jamais bien loin les uns des autres. «Nous sommes très proches, très unis», rend compte Denis Desharnais.

Évidemment, lors des rencontres familiales, la discussion tourne inévitablement autour de l’entreprise familiale.

«Nous nous efforçons pour ne pas trop en parler, mais nous parvenons rarement à le faire complètement. C’est plus fort que nous», souligne Claudia Desharnais en mentionnant que la notion d’esprit de famille constituait l’une des valeurs mises de l’avant par la direction de l’entreprise dans l’ensemble du groupe.

«L’arrivée, ces dernières années, de petits-enfants a changé un peu les choses. Nos sujets de discussion sont plus variés», confie le grand-papa.

Il y a déjà près d’une dizaine d’années que Denis Desharnais a commencé à préparer sa relève en créant une fiducie familiale. Au fil des ans, il y apporte des changements. Il la peaufine.

«Moi, je me considère très chanceux de pouvoir compter sur mes deux enfants pour assurer la poursuite des affaires de l’entreprise familiale», déclare l’homme d’affaires.

«Si j’ai un conseil à refiler à un entrepreneur afin de ne pas briser l’harmonie familiale en affaires, c’est de se trouver de bons conseillers financiers et juridiques et, surtout, de les écouter.» Gilbert Leduc