Jean-Philippe Dumas montre l'une des nouveautés de cette année.

Se renouveler continuellement

Au fur et à mesure, Planchers Mercier a agrandi son territoire de distribution, car la compagnie ne vend pas directement aux consommateurs, mais aux détaillants et aux entrepreneurs.

Dans les premières années d’expansion, l’entreprise devait faire affaire avec divers fournisseurs pour ses matériaux. Elle fait affaire avec une scierie de Drummondville pour fournir à la demande et standardiser la production.

En 2008, l’arrivée de produits importés à bas prix, notamment de l’Asie, Plancher Mercier doit se repositionner sur le marché. «De 300 produits mis en marché, nous sommes passés à 3000 produits», souligne Marielle Mercier. «Il fallait avoir de la diversité sans baisser en qualité pour offrir un produit à la hauteur des attentes de clients.»

Alors que les produits asiatiques mettent de 7 à 8 semaines avant d’être livrés aux détaillants ou aux consommateurs, Plancher Mercier affirme pouvoir livrer au plus tard dans 6 jours ouvrables. On peut pousser la machine pour des livraisons expresses dans les 72 heures.

Sébastien Mercier, explique l'un des étapes de la préparation des planchers pré verni.

«Les Asiatiques sont moins dérangeants sur le marché», continue Mme Mercier avouant qu’il a fallu des ajustements pour faire face à la concurrence étrangère.

En même temps, les recherches se poursuivent dans les laboratoires de développement. On investit des millions pour rester au-devant de la scène en misant sur la technologie. L’ajout d’oxyde d’aluminium rend les vernis encore plus résistants, un plus pour l’entreprise. L’équipe met au point un vernis plus écologique à base d’huile de soja 2010 et prend un virage écologique.

Mais il faut toujours des nouveautés pour répondre aux exigences des clients, des designers, à la mode et aux nouvelles tendances pour des produits qui se distinguent. Il y a quelques semaines, lors d’une présentation devant quelque 150 clients, Plancher Mercier a présenté une nouvelle collection, la série Naked. Le bois a beau être verni, il ne change pas de couleur. Il garde son air naturel avec le nouveau verni. Pas de changement de couleur.

Pour les couleurs, un nouveau procédé permet de mettre en valeur les veines du bois. La même essence de bois dur traité différemment prend un nouvel aspect.

Depuis quelques années, l’entreprise a mis au point une méthode de traçabilité lui permettant de répondre à des imprévus. L’entrepreneur commande tant de pieds carrés de tel bois avec telle teinte, mais il ne peut terminer le travail. Il faudrait deux paquets de planches de plus. «Nous referons deux paquets identiques à ceux qui ont été livrés», souligne Richard Mercier, nous savons exactement comment reproduire la même recette, le même fini, les mêmes teintes». Tout a été consigné !