Pierre Lachance et son fils Louis devant le portrait du fondateur, Émile Lachance

Industries Émile Lachance Ltée: La passion sans la pression

Plusieurs réussites économiques de nos régions sont d’abord des initiatives familiales. À partir d’une impressionnante liste, nous avons choisi huit entreprises, provenant de tous les horizons des régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches, et de différents secteurs d’activités pour mieux faire connaître la réalité des familles en affaires. 3e de 8.

Depuis 1963, la famille Lachance est bien connue dans les secteurs des produits ménagers, de l’emballage et de la manutention de contenants. Malgré les moyens modestes de la compagnie à ses débuts, trois générations de Lachance ont réussi à diversifier l’offre de produits et à élargir leur clientèle à l’échelle de l’Amérique du Nord. 

Émile Lachance a lancé cette entreprise familiale avec l’aide de son épouse Lucille Breton dans les années 60.

Spécialisée au départ dans la distribution de brosses à balais, l’entreprise a commencé dans la résidence familiale. 

«Ma mère avait toujours eu un intérêt pour les affaires, de par le fait que ses parents possédaient un garage. Du côté de mon père, il a fait plusieurs petits boulots avant de devenir représentant pour IPL Inc», explique Pierre Lachance, le fils d’Émile Lachance. 

«Après quelques années, il s’est rendu compte qu’il y avait une gamme de produits, qu’IPL ne distribuait pas, et qui pouvait intéresser sa clientèle. Il est devenu agent manufacturier auprès de fournisseurs, qui n’étaient pas en compétition avec IPL et il a commencé la distribution de leurs produits», relate-t-il.

Devenant un nouveau joueur important dans le secteur manufacturier, M. Lachance a dû compter sur de l’aide familiale afin que l’entreprise poursuive son ascension. Par chance, ses enfants les plus âgés ont pris le flambeau et c’est à ce moment que l’aventure familiale au sein de l’Industrie Émile Lachance Ltée a commencé.

«Au début des années 1970, mes frères aînés Denis et Normand et ma sœur Lise se sont lancés en affaire avec mon père et l’entreprise est ainsi devenue plus concrète afin d’accroitre sa clientèle et le nombre de produits distribués», ajoute Pierre Lachance, qui s’est joint à l’entreprise au tournant de la décennie 1980.

Son père, dit-il, a toujours été très reconnaissant pour l’implication de ses enfants. Sans eux, jamais l’entreprise n’aurait pu croître aussi rapidement.

«La relève familiale a motivé notre père à élargir les activités de son entreprise, par exemple le fait d’avoir un vrai entrepôt», poursuit Pierre Lachance.

Toutefois, malgré l’importance que prend l’entreprise au sein de la famille, M. Lachance précise que ses membres maintiennent une cloison entre les affaires et la vie familiale.

«À la maison, on essaie de parler d’autres sujets qui ne concernent pas l’entreprise. On peut effleurer des petits dossiers, mais on ne prend pas de grandes décisions. Quand on décide de faire un voyage en famille, on laisse les affaires derrière nous», ajoute-t-il. 

Vivre et laisser vivre

Si certaines familles peuvent mettre une pression à ce que chaque génération s’implique au sein de l’entreprise, c’est tout le contraire chez les Lachance. Chez eux, pas de pression pour s’impliquer en affaires. 

«Notre père nous a toujours laissé le libre choix de faire ce qu’on voulait comme métier plus tard. Par contre, c’est certain qu’il était très heureux de nous voir nous impliquer au sein de l’entreprise familiale, ajoute le président et chef de la direction d’Industries Émile Lachance. 

Cet engagement de chaque génération à s’impliquer au sein de l’entreprise vient du fait, que dès leur tendre enfance ils ont baigné dans les activités de la compagnie, ce qui a fait naitre chez eux le désir de développer l’entreprise familiale.

«Depuis que j’ai deux ans, mon père (Pierre) m’a amené dans les entrepôts de l’entreprise. Je ne me suis pas posé de questions en grandissant c’était naturel pour moi de venir travailler pour l’entreprise un jour, par contre il n’y a aucune pression, j’ai fait mes choix personnels comme de poursuivre plus longtemps mon parcours collégial pour jouer au football», explique Louis Lachance, fils de Pierre.

+

INDUSTRIES ÉMILE LACHANCE LTÉE EN CHIFFRES

1963: La fondation de la compagnie par Émile Lachance et sa conjointe Lucille Breton 

1970-1974: La deuxième génération de Lachance fait ses débuts au sein de la compagnie. 

1979: La division des produits de détails d'IPL passe aux mains des Lachance.

34: Le nombre de produits vendus par l'entreprise.

3: Le nombre de catégories de produits de la compagnie: ménagers, emballage, manutention.