Quelque 150 000 pneus sont installés chaque année.

Et pourquoi pas le partage d’employés?

Le sujet est inévitable. La rareté de main-d’œuvre.

Ça vous tente d’aller installer des pneus d’hiver?

Ne levez surtout pas tous la main en même temps!

Desharnais Pneus et Mécanique cherche entre 75 et 80 installateurs pour une période d’environ huit semaines.

«Au département des ressources humaines, une personne est chargée de cette mission. Elle ne fait que ça», informe Denis Desharnais qui est le premier à reconnaître qu’il s’agit d’un boulot difficile physiquement.

«Des pneus de 17, 18, 19 ou 20 pouces, c’est pesant. Et c’est sale.»

«Il y a de moins en moins de jeunes qui veulent travailler manuellement», constate sa fille Claudia. «On a beau parler d’automatisation, mais ça prendra toujours des humains pour changer des pneus.»

Pour la famille Desharnais, la solution passe inévitablement par l’immigration et par le partage d’employés étrangers ou d’ici d’une entreprise saisonnière à une autre.

«Pourquoi un travailleur à l’emploi d’une ferme, d’un piscinier ou d’un centre jardin ne pourrait-il pas venir nous prêter main-forte au printemps ou l’automne lors de nos périodes de pointe?», pose Mélanie Desharnais.

«Nous en avons déjà parlé avec d’autres entreprises, mais les règles actuelles en matière d’immigration et de travailleurs étrangers temporaires ne permettent pas le partage d’employés. La responsabilité du travail étranger ne peut relever que d’un seul employeur», signale-t-elle.

Denis Desharnais ajoute que la difficulté de trouver du personnel ne se limite pas aux installeurs de pneus. Elle est généralisée, à son avis.

«Veux, veux pas, ce phénomène a freiné notre expansion. J’aurais pu ouvrir d’autres succursales si la main-d’œuvre avait été au rendez-vous.»

Desharnais Pneus et Mécanique fait travailler entre 175 et 250 personnes. Gilbert Leduc

En quelques chiffres

175 à 250: le nombre d’employés

80 000: le nombre de pneus vendus par année

150 000: le nombre de pneus installés par année


Note – Cette série sur des familles en affaires est réalisée par la Rédaction du Soleil avec le soutien de Desjardins. Ce partenaire n’a aucun droit de regard sur le contenu.