Émile Lachance, au début de l'entreprise, vendait principalement des brosses pour les balais.

Comment réussir une entreprise familiale?

Chez les Lachance, la solution pour réussir une affaire familiale passe par une chose primordiale : la communication.

«Mon père et moi avons une excellente communication, on se consulte tout le temps avant de prendre des décisions importantes pour s’assurer qu’on est d’accord. On sait que ce qui a été la source de problèmes au sein d’autres entreprises familiales, c’est de savoir qui allait prendre la succession.

«Il y a un problème de communication quand le cédant refuse que la nouvelle génération prenne une place plus importante dans les affaires familiales. Il faut laisser la relève prendre ses propres décisions, tout en maintenant une bonne communication avec les membres de la génération précédente», souligne Louis Lachance. 

«Bien que mon père n’avait plus un poste à la direction, nous lui avions aménagé un bureau et il venait quotidiennement faire la visite des locaux. Il faisait des petites choses, mais il a laissé sa relève prendre les décisions.

«Il acceptait que nous allions faire des erreurs, comme lui en avait fait et comme Louis en fera aussi, mais c’est avec les erreurs qu’on apprend», ajoute Pierre Lachance.

«Si le cédant persiste à chaperonner la relève et à contester ses décisions, cela n’aidera pas cette génération à s’épanouir pleinement.»

Note – Cette série sur des familles en affaires est réalisée par la Rédaction du Soleil avec le soutien de Desjardins. Ce partenaire n’a aucun droit de regard sur le contenu.