Avec des retombés d’environ 50 millions $, les congrès qui se tiennent dans le Centre des congrès, sur le boulevard René-Lévesque ont un impact majeur dans le développement économique de la Ville de Québec.

Centre des congrès de Québec: moteur économique mal connu

Il règne au cœur de la ville, à deux pas de l’Assemblée nationale. Il accueille des milliers de visiteurs et permet à quelques centaines de personnes d’y travailler. Mais connaît-on bien le Centre des congrès de Québec? Le Soleil est allé à la rencontre d’employés et du patron.

Bien qu’il accueille son lot d’événements importants, que sa réputation n’est plus à faire au niveau international, qu’il compte sur une équipe dynamique et dévouée, le Centre des congrès de Québec demeure parfois mal connu dans sa propre région.

Avec des retombés d’environ 101 millions $, les congrès qui se tiennent dans cet établissement du boulevard René-Lévesque ont un impact majeur dans le développement économique de la Ville de Québec.

Quand on pose la question au président-directeur général du Centre des congrès, Pierre-Michel Bouchard, à savoir si les gens de Québec connaissent bien son établissement, la réponse est très claire.

«La réponse va être courte, mais non!» lance-t-il. «Malgré tout ce qu’on fait, les gens connaissent très peu les activités du centre.»

Toutefois ce manque de connaissance de la population locale n’a pas empêché la direction du Centre des congrès d’augmenter sa clientèle au fil des dernières années et d'accueillir de plus en plus d’événements importants.

Le cœur du centre des congrès, son personnel

Conçu pour accueillir divers types d’événements, comme bien d’autres centres des congrès à travers le monde, celui de Québec a su se démarquer par le dévouement de son personnel envers la clientèle.

«Je pense qu’on doit notre réputation en grande partie à nos employés. L’approche québécoise envers les gens est différente qu’ailleurs dans le monde. On a une belle ouverture concernant les besoins de la clientèle, nous ne traitons pas les gens comme des opportunités d’affaires, mais bien des partenaires, des amis et même de la famille», explique le pdg du Centre des congrès de Québec.

Sans ce dévouement et cette passion de la part de ses employés, M. Bouchard estime que son établissement ne pourrait avoir le succès qu’il a maintenant.

Bien que la grande proportion du personnel travaille en sous-traitance, et n’est donc pas directement employée par le Centre des congrès, il y existe un esprit d’équipe impressionnant entre les employés, et ce même s’ils ne travaillent pas tous dans le même secteur. Il s’agit là de l’une des fiertés de Pierre-Michel Bouchard.

«On fait des événements avec eux, et même si techniquement ce ne sont pas nos employés, ils ont le centre tatoué sur le cœur», dit M. Bouchard, ajoutant qu’il trouve une source de motivation chez l’ensemble du personnel.

Pour M. Bouchard, la qualité du personnel du Centre des congrès joue également un rôle lorsque vient le moment d’approcher des congressistes à l’international.

Vendre une destination

«Quand on fait du démarchage à l’international, on ne vend pas le Centre des congrès, mais bien la destination de Québec. Nous avons un bon réseau d’ambassadeurs, on travaille beaucoup dans le marketing en dehors de la ville de Québec. L’attrait de Québec a augmenté dans les dernières années en raison de la notoriété, mais aussi par la chaleur de l’accueil», soutient M. Bouchard.

Dans une période marquée par la rareté de main-d’œuvre, le Centre des congrès peut se targuer de ne pas être très touché directement par ce problème.

«On s’en tire généralement bien, je crois que c’est en raison de la qualité des relations de travail qu’il y a chez nous, où on a le sentiment de venir travailler avec des membres de sa famille», ajoute M. Bouchard.

Pierre-Michel Bouchard, pdg du Centre des congrès

+

LE CENTRE DES CONGRÈS EN CHIFFRES

  • 22 ans d’existence
  • 101 millions$en retombées pour Québec
  • 65 employés
  • 500 employés en sous-traitance
  • Plus de 205 000 participants
  • 171 événements 

Source: Centre des Congrès de Québec 

+

LA PAROLE AUX EMPLOYÉS

Zachary Ouimet

› Superviseur, manutention

En poste depuis 11 ans

«Ça m’a donné un bon emploi me permettant d’acheter une maison et de faire vivre ma famille. Mon travail me passionne, car on touche à plusieurs sphères, il n’y a pas de routine conventionnelle. J’ai déjà travaillé ici à partir de 2001, et je suis revenu après quelques expériences ailleurs, car l’ambiance du Centre des congrès me manquait.»

Zachary Ouimet

Danny Morency

  • Chef pourvoyeur

«Ça m’a permis de me connaître moi-même, mon potentiel, ainsi que les limites de mes capacités. J’ai beaucoup appris aussi sur le travail d’équipe, car on se doit de performer ici avec l’ensemble des sous-traitants.

Élodie Bérubé-Lemay

  • Sergente à la sécurité depuis 10 mois

«On travaille beaucoup en équipe et je trouve ça le fun, car ça nous permet de trouver nos propres forces, ainsi que de découvrir celles des autres. Du coup, on répartit bien le travail ici. Le Centre des congrès accueille une multitude d’évènements, donc on travaille avec une clientèle différente. À la sécurité, ça nous pose des défis différents selon les clients».

Élodie Bérubé-Lemay

Paula Barbosa

  • Préposée à l’entretien ménager lourd et léger

En poste depuis 6 ans

«Travailler ici ç’a été mon premier emploi en arrivant au Canada, et ça m’a permis de bien m’intégrer à mon nouveau pays. Originaire du Portugal, j’avais un français plus proche de celui de la France, donc j’ai pu mieux apprendre le français au Québec. J’adore échanger avec les gens au quotidien, j’ai une certaine aisance sur ce point. Le centre des congrès a une belle réputation à l’international, et quand je parle à ma famille ils sont fiers que je travaille ici dans ce lieu important, qui n’est pas accessible à tous. Je croise souvent des touristes qui voudraient visiter les lieux.»

Paula Barbosa

Jacques Villeneuve

  • Technicien électrique

En poste depuis 8 ans

«J’ai travaillé longtemps dans la construction où le rythme de travail est très rapide, tandis qu’ici on donne un bon rendement, on se donne à 125%, sauf qu’on doit satisfaire notre client pour qu’il soit bien content de nous. Ça m’a apporté une sécurité d’emploi, et on est très bien payé, il y a une belle stabilité et beaucoup d’avantages. On rencontre beaucoup de bon monde.»

Jacques Villeneuve

Éric Delafontaine

  • Gérant des services techniques Freeman audiovisuel

13 ans pour Freeman, 6 ans au Centre des congrès

«Étant que technicien sur la route, tu as des horaires très variables. Donc travailler ici m’a apporté une certaine stabilité. Mais ça apporte aussi de rencontrer des gens de partout à travers le monde. Tu as l’impression de faire partie de l’histoire, car le Centre des congrès accueille des évènements internationaux comme le G7 cet été. Tu peux alors te dire “j’étais là pendant à ce moment ”. C’est une belle façon de s’épanouir professionnellement et personnellement. »

Éric Delafontaine

Gilles Clavet 

  • Préposé à l’accueil 

7 ans 

«Mes tâches sont très variées, on passe d’évènements tels le Comic con à des conférences sur l’intelligence artificielle. On rencontre des gens intéressants, du plus grand génie au grand clown. L’équipe est dynamique, et tout le monde en fait partie que ce soit la femme de ménage, la manutention, l’accueil. Je suis venu travailler ici, car j’arrivais de deux années sabbatiques, et je me cherchais donc un emploi, mais j’y surtout trouvé des amis. »

Gilles Clavet