Chrystine Brouillet

Québec vue par quatre auteurs

Des dizaines d’auteurs sont nés à Québec. Au fil de leur carrière, certains ont souvent été inspirés par Québec et ont gardé un attachement à leur ville. Le Soleil a sollicité un commentaire de quatre d’entre eux.

Chrystine Brouillet

Chambre 1002

«Québec est une ville qui a une histoire, une richesse. Les quartiers sont différents. Les gens de Québec trouvent ça intéressant, que le personnage vive à Québec. Ils peuvent aller sur les lieux. Ça crée une familiarité et une intimité avec le lecteur.»

Francine Ruel

Francine Ruel

Le bonheur est passé par ici

«J’adore cette ville. Québec est une ville qui se prête tellement bien à l’écriture. Quand j’écris, j’écris pour le lecteur, c’est un rendez-vous. Je trouve ça aussi intéressant de pouvoir les rencontrer et échanger avec eux.»

Alain Beaulieu

Alain Beaulieu

Le festin de Salomé

«Quand j’écris une histoire qui se passe à Québec, c’est une manière pour moi de revisiter la ville, la vraie, pas celle des cartes postales, à travers la littérature. Les lecteurs de Québec sont d’excellents lecteurs. Ils s’intéressent à la littérature. Et maintenant, avec la Maison de la littérature, la lecture est au centre de la ville.»

Alice Guéricolas-Gagné

Alice Guéricolas-Gagné

Saint-Jambe 

«J’ai grandi et j’habite encore dans Saint-Jean-Baptiste. Ce quartier me nourrit dans mon écriture. C’est un quartier assez unique en Amérique du Nord avec son côté européen et en pente. Les gens me disent qu’ils s’y retrouvent et ça les inspire à prendre le quartier d’assaut au niveau mythologique.»