Le Plan Nord en bref

La Société du Plan Nord a été créée par une loi adoptée par l’Assemblée nationale en 2015, pour relancer le projet initié par le gouvernement libéral de Jean Charest en 2011. Elle fait le lien entre les ministères, les entreprises, les communautés et les divers organismes pour le développement des initiatives.

Le Fonds du Plan Nord a aussi été mis en place, avec un budget de 356,7 millions $ pour 2015-2020. Le territoire inclut le nord du Lac-Saint-Jean, la Côte-Nord, Eeyou Istchee Baie-James et le Nunavik, ce qui englobe 32 localités non autochtones en plus des nations innue, naskapie, crie et inuite. Une assemblée de partenaires réunit plusieurs intervenants de tous les milieux concernés. 

En plus des transports et de la recherche scientifique, le rayonnement à l’international et les télécommunications font partie des conditions ciblées pour la réussite du Plan Nord. Parmi les projets d’ici 2020, on compte faire les études de faisabilité des réseaux de fibre optique et satellitaire, ou encore poursuivre leur implantation, au Nunavik, dans la Baie-James et dans la région de Schefferville. On souhaite aussi améliorer le réseau Internet haute vitesse de la Basse-Côte-Nord.