Le groupe ReQuest, de la Nouvelle-Zélande, au Showcase All-Stars de Lévis 2017.

Hit The Floor: les réseaux sociaux pour maintenir l’intérêt toute l’année

Hit The Floor fait non seulement partie des plus importantes compétitions de danse multistyle au monde, c’est aussi une plateforme numérique impressionnante qui sert à maintenir l’intérêt des danseurs tout au long de l’année.

«Ce sont des millions de personnes qui nous suivent dans les réseaux sociaux, sur notre chaîne YouTube, sur Instagram et dans Facebook. Si nous sommes très forts dans les réseaux, c’est à cause du talent que nous avons au Québec», affirme Nicolas Bégin, président et fondateur de la compétition Hit The Floor.

La diffusion de vidéo sur les différentes plateformes numériques a permis à Hit The Floor de gagner rapidement en popularité auprès des danseurs, non seulement au Québec ou au Canada, mais sur toute la planète.

«La danse est un langage universel, ce qui nous permet de rejoindre des gens partout dans le monde. C’est c e qui fait que des millions d’internautes nous suivent à travers le Web. Les jeunes danseurs veulent être inspirés. Ils sont curieux. Ils veulent apprendre et avoir une certaine visibilité. Notre plateforme numérique permet tout cela», continue M. Bégin.

Lors des événements, Hit The Floor accueille aussi des producteurs et des représentants des agences de danse. S’ils performent bien, les compétiteurs savent que leur prestation aura été vue sur place, mais aussi qu’elle fera partie des vidéos diffusés durant l’année. Ce qui amène des possibilités de contrat pour la carrière des danseurs semi-professionnels.

Les performances «coup de cœur» des compétitions, les performances les plus impressionnantes des groupes et celles d’artistes professionnels vont se retrouver sur YouTube, précise Isabelle Dutrisac, directrice du marketing pour Hit The Floor. 

«Jusqu’à maintenant, nous avons au total 15 millions de vues sur notre chaine YouTube, raconte-t-elle. Certains font quelques millions de vues comme celui du groupe international Quest Crew, de Los Angeles, qui a eu 4 millions de visionnements. On choisit toujours des moments particuliers dans chaque compétition que l’on mettra en ligne tout au long de l’année.»

Avant la tournée de 2016, seulement les 16 vidéos des performances du spectacle final étaient envoyés sur YouTube. Depuis deux ans, toutes les routines des trois événements sont filmées et diffusées tout au long de l’année sur la chaine de Hit The Floor. 

Il y aura donc chaque jour une diffusion sur les trois entrées que sont Facebook, Instagram et YouTube. Si YouTube s’adresse à un public cible spécialisé, Facebook et Instagram visent le public en général. 

Par exemple, avec les vidéos dans la page Facebook, les abonnés sont passés de 40 000 à 520 000 en quelque 18 mois. Une explosion inattendue de la diffusion touche un public très large avec une portée internationale, notamment chez les danseurs. Les abonnements et les visionnements sont en hausse constante. Plus de la moitié des abonnés viennent d’autres pays que le Canada.

À la fin de la tournée, tout le matériel vidéo est revu pour faire des choix. Sur 1600 routines, 300 vidéos seront retenus pour Facebook et Instagram. Les meilleures performances iront aussi sur YouTube.

«Ce sont des dizaines et des dizaines d’heures de visionnement pour faire les bons choix, raconte Isabelle Dutrisac. Mais les diffusions quotidiennes ont fait grimper l’audience de façon incroyable.»

Statistiques

- 520 000 abonnés sur Facebook

- 120 000 abonnés sur Instagram

– 15 millions de vues sur la chaîne YouTube

Site web: hitthefloor.ca