Subaru Crosstrek 2018

Auto : la saison des nouveautés

Même si c’est de moins en moins vrai, parce que les constructeurs automobiles dévoilent leurs nouveaux modèles à n’importe quel autre moment, l’automne demeure un peu la saison des nouveautés. Voici donc de courts essais de quelques-uns de ces nouveaux modèles, mis sur le marché depuis quelques mois.
Subaru Crosstrek 2018

ON A ESSAYÉ — VUS COMPACTS

Subaru Crosstrek

Le Subaru Crosstrek s’insère dans la catégorie des VUS compacts, qui sont pour la plupart des sous-compactes munies d’une suspension surélevée et d’une traction intégrale. Sa refonte suit celle de l’Impreza, mise en marché en 2017. Des lignes plus raffinées, un aménagement intérieur plus gai et mieux fini que dans la version précédente. Les surpiqûres sur les sièges et certaines parties en cuir du tableau de bord renforcent ce constat. Sur la route, le quatre-cylindres Boxer (couché) se révèle bien dosé et sa transmission variable continue (CVT) ne se montre pas trop désagréable lors des accélérations. Le Crosstrek s’est révélé plus agile que certains véhicules munis du même genre de boîte de vitesses.

PRIX : à partir de 23 695 $ (modèle essayé — Sport : 29 635 $)

TRANSPORT ET PRÉPARATION : 1725 $

GARANTIE DE BASE : 36 mois ou 60 000 km

MOTEUR : H4 Boxer 2,0 litres à injection directe

PUISSANCE : 152 ch (113 kW) à 6000 tr/min

COUPLE : 145 lb-pi (196 N.m) à 4000 tr/min

CONSOMMATION : 8,8; 7,2 (ville; route), selon Subaru

CONSOMMATION RÉALISÉE : 11,6 l/100 km (parcours urbain)

Toyota C-HR

Toyota C-HR

D’abord prévu être un modèle Scion (feue la marque «des jeunes» de Toyota), le C-HR reflète ce besoin de plaire auprès d’une clientèle qui se procure probablement son premier véhicule neuf. Tant au chapitre des coloris proposés que dans ses lignes acérées. L’intérieur est beaucoup moins drabe que dans les plus vieux modèles de Toyota. Probablement, le C-HR plaira à un couple avec un ou deux enfants, ou sans enfant, car le C-HR ne pourra pas en accueillir plus. Quoique l’accès aux places arrière est quelque peu exigu, en hauteur surtout. Sur la route, il s’est montré dynamique, une fois sur son erre d’aller. La transmission CVT étant un peu responsable des accélérations et des reprises laborieuses.

PRIX : à partir de 24 690 $ (modèle essayé : 26 830 $)

TRANSPORT ET PRÉPARATION : 1760 $

GARANTIE DE BASE : 36 mois ou 60 000 km

MOTEUR : L4 2,0 litres

PUISSANCE : 144 ch (107 kW) à 6100 tr/min

COUPLE : 139 lb-pi (188 N.m) à 3800 tr/min

CONSOMMATION : 8,7; 7,5 (ville; route), selon Toyota

CONSOMMATION RÉALISÉE : 10,6 l/100 km (parcours urbain)

Hyundai Elantra GT

SOUS-COMPACTE

Hyundai Elantra GT

Inutile de dire que l’Elantra GT était attendue. Parce qu’avant celle-ci, le constructeur coréen avait mis sur le marché l’Elantra Sport. Le problème, c’est que la GT ne remporte pas le concours de la comparaison. Si vous aimez les voitures au comportement plus sport et une direction précise, optez pour la Sport. Si vous n’êtes si exigeant, la GT fera très bien l’affaire. La direction est floue et on peut compter sur le mode Sport pour raffermir la direction, mais sans plus. Au chapitre de l’apparence, on peut dire que Hyundai a fait un bon coup. Quand on regarde vite, vu de l’arrière, on pourrait s’y méprendre avec une Volkswagen Golf.

PRIX : à partir de 20 449  $ (modèle essayé : 24 099 $)

TRANSPORT ET PRÉPARATION : 1705 $

GARANTIE DE BASE : 60 mois ou 100 000 km

MOTEUR : L4 2,0 litres à injection directe de carburant (L4 1,6 litre turbo aussi offert)

PUISSANCE : 162 ch (121 kW) à 6200 tr/min (201 ch, 1,6 l turbo)

COUPLE : 150 lb-pi (203 N.m) à 4700 tr/min (195 lb-pi, 1,6 l turbo)

CONSOMMATION : 9,8 ; 7,3 (ville ; route), selon Hyundai

CONSOMMATION RÉALISÉE : 9,6 l/100 km (parcours mixte)