Le 21 novembre fut la dernière journée de pose des toiles sous la neige au Domaine Bergeville.

Le renaissance d'un vignoble

Les amateurs de vins se rappellent l’onde de choc qui avait balayé le monde du vin canadien en 2016. Le Clos Jordanne, vignoble estimé du Niagara — qui produisait des pinot noir et des chardonnay de style bourguignon depuis 2007 — mettait un terme à ses activités après avoir essuyé quelques millésimes difficiles.

Il va sans dire que la nouvelle fut chaudement accueillie en juin dernier lorsque Arterra Canada, propriétaire du Clos Jordanne, annonçait que le domaine renaissait de ses cendres. Et pas de n’importe quelle façon. Sous la patte du vinificateur fondateur original du Clos Jordanne, le Québécois et Estrien, Thomas Bachelder.

Les deux vins du Grand Clos —parcelle la plus qualitative du vignoble — effectuaient donc leur grand retour en SAQ le 27 novembre dernier. Un renouveau tout en qualité qui laisse bien présager pour la postérité. D’ailleurs, le vignoble lance le chardonnay et le pinot noir à prix attrayants, bien plus bas que le dernier millésime 2012, soit 45 $ plutôt que 75 $. Du côté d’Arterra, on prend soin de souligner qu’il ne s’agit pas d’un prix de départ, mais bien du coût fixe. Une attention qui témoigne de la bonne foi de l’entreprise à faire redécouvrir ce vin mythique aux consommateurs. Offert en quantité limitée, quand même!


Péninsule du Niagara 2017, Grand Clos Chardonnay, Clos Jordanne

45,50 $ • 14222851 • 13 % 

Ce chardo d’inspiration bourguignonne, s’inscrit dans le style « meursault ». Un blanc complet, parsemé de touches minérales, et de notes de beurre et d’ananas. La trame est riche, voluptueuse. Du gras, mais aussi une matière boisée supportée par une élégance et une profondeur qui laissent présager un avenir plein de promesses. Attendre 3 à 6 ans avant d’ouvrir, histoire de lui laisser le temps de bien intégrer son élevage. 

Péninsule du Niagara 2017, Grand Clos Pinot noir, Clos Jordanne

45,50 $ • 14222886 • 12,5 %

Les vignes du domaine, maintenant âgées de 20 ans, ont gagné en maturité. Il se dégage du pinot noir profondeur et finesse du nez. Un mélange complexe d’épices, de laurier, de popurri et de cerises qui enivre. Un rouge à la texture ample, portant une grande fraîcheur, une souplesse de tanins et une finale de longue haleine. Délicieux!

Cerasuolo di Vittoria 2017, Gulfi

Cerasuolo di Vittoria 2017, Gulfi 

35 $ • 14044848 • 13,5 % • 3,2 g/l • bio • vegan

Ah, la Sicile! Gulfi fait partie de la liste des producteurs convoités qui travaillent les cépages autochtones sur les sols uniques de la Sicile, dans le plus grand respect du vivant. Déjà, on a du frappato à part égale avec du nero d’avola. Préparez-vous donc à ce que la bouteille se vide en un temps record. Le nez est un mélange subtil d’épices et de fruits, où se mêlent canneberges séchées, fleurs séchées et muscade. Un rouge aux tanins souples, doté d’une grande fraîcheur qui s’essoufle tranquillement sur note d’orange sanguine. Du très beau vin de soif du pays de l’Italie méridionale. 


Vigneronne en herbe : Épilogue

Plus tôt ce mois-ci, je tournais la dernière page du dernier chapitre de Vigneronne en herbe. Or, se pourrait-il que j’aie été trop rapide sur la gâchette? Loin de moi l’idée d’avoir le piton collé, mais voyez-vous, il restait encore un bon deux semaines de travail après « le mot de la fin ». C’est que les 30 centimètres de neige tombés et le froid soufflant ont considérablement ralenti les opérations d’hivernisation. Une véritable course contre la montre s’est alors enclenchée afin de mettre les vignes au chaud le plus rapidement possible. 

Heureusement que les renforts sont venus prêter main-forte, car nous en aurions eu encore jusqu’à Noël. La brigade extérieure était au garde-à-vous, tant à la taille qu’à la pose des toiles. Quant à l’atelier du père Noël, il était en fonction dès le lever du soleil afin de construire et fournir les supports en bois servant à supporter les toiles à bonne distance des vignes. 

La saison 2019 s’est donc terminée le 21 novembre dernier, dans les conditions hivernales extrêmes propres au Québec.