À la vôtre

Toute autre tâche connexe

CHRONIQUE / Cette semaine, je vous invite à mettre la fraîcheur dans votre verre avec un rosé de caractère, un effervescent pour le paternel et un blanc du Sud-Ouest. Côté vignoble, l’heure est au dérochement et à la plantation de chardonnay dans les Cantons-de-l’Est!

Tavel 2017, La Dame Rousse, Domaine de la Mordorée
31,25 $ • 12376881
• 14,5 % • 1,3 g/l •

Le Domaine de la Mordorée est un incontournable à Tavel. Ce vignoble de la Vallée du Rhône méridionale travaille en bio avec une approche biodynamique très respectueuse de l’environnement. Madeleine et Ambre Delorme mettent la main à la vigne avec instinct, ressenti et passion, et ça se perçoit dans leurs cuvées. Comme elles le soulignent si bien elles-mêmes : « La meilleure qualité possible est évidemment notre objectif, mais pas à n’importe quel prix : il n’y a pas que le résultat qui compte. » 

Reste qu’ici, la finalité mérite toute votre attention. Le quatuor grenache, syrah, clairette et cinsault possède une bonne dose de caractère, mais n’est pas pour autant dépourvu de finesse. Le fruit est beau, c’est ample et bien bien sec. Oubliez l’apéro, sortez plutôt les couverts du dimanche, car c’est du grand rosé de gastronomie!

Vin

Les précieux conseils d'Alfred du jeudi 13 juin

Cette semaine, Sébastien Légasse, notre sommelier en chef, vous présente deux vins blancs et un rouge. Pour débuter, la Grèce saura vous charmer avec un assyrtiko frais et complexe. Les amoureux de riesling seront ensuite emballés par un Grand Cru de Julien Schaal. Le rouge quant à lui, provient du nord du Rhône, de l’appellation Cornas. Un vin d’exception qui se mérite une note parfaite! Son invité, Guillaume Saint-Julien, sommelier au Coureur des Bois Bistro Gourmand, vous propose deux vins rouges ainsi qu’un riesling. Le premier, de la région de Bordeaux, vous surprendra même s’il s’agit du second vin. Ensuite, un excellent Chianti-Classico qui saura vous séduire à coup sûr. Nous finirons avec l’un des meilleurs vins autrichiens, obligation absolue d’y goûter! Bonne dégustation!

Kir-Yianni Assyrtiko 2017

Les impressions de Sébastien Légasse:
Produit dans la zone IGP Florina, au nord-ouest de la Grèce, ce vin nous apporte une solide dose de fraîcheur. L’assyrtiko pousse à une altitude de 700 m dans un sol sablonneux et bénéficie d’un climat continental modéré, notamment en raison de la présence de 4 lacs à proximité. La robe est de couleur or avec des reflets verts. Le nez est charmeur et complexe avec des arômes de fleurs, de bonbons anglais et de fruits du verger. La bouche nous révèle une acidité rafraîchissante, appuyée par les parfums de fleurs blanches et de poires. La finale est d’une bonne longueur et nous amène d’agréables notes végétales et de levure. De la classique salade grecque au poisson grillé sur votre BBQ, fermez les yeux et vous aurez les pieds dans la méditerranée!

Prix régulier: 18,00 $
Cote: 3,5 étoiles/5
Catégorie: Vin blanc
Pays: Grèce
Appellation: Florina IGP
Producteur: Kir-Yianni
Taux de sucre: 1,4 g/l
POD: 2018-2021
Code SAQ: 13990592

***

À la vôtre

Les vignerons philosophes

CHRONIQUE / J’espère ne pas vous avoir trop étourdis la semaine dernière avec mon récit sur la dynamisation. Chose dite, chose due : la contextualisation annoncée.

Pour Marc Théberge, la biodynamie, c’est plus qu’une méthode de culture, c’est une philosophie. Ce qui l’attire dans la démarche, c’est de créer un écosystème sur le vignoble. Plus. Un organisme autosuffisant vierge de tout intrant extérieur. Car au-delà des préparations, de la dynamisation et du calendrier — des outils pour parvenir à ses 

fins — l’objectif sous-entendu est de rendre le vignoble plus fort pour que le vin soit la meilleure version de lui-même. L’ingénieur de formation ajoute : « C’est comme un être humain, si on le nourrit bien, il sera en santé. » 

Pourtant, le clan Théberge-Rainville reste très discret à ce sujet. Ils ont bien d’autres chats à fouetter que de pourfendre les critiques des dubitatifs. Car il y a beaucoup de connotation autour de la biodynamie. S’il y a des milieux où ça passe mieux, « au Québec, on a été mis à mal par la religion. Et, en certains points, la biodynamie ça rappelle la religion. Pour les gens qui ne cherchent pas à comprendre, on a l’air weird! » soutient Marc en rigolant.

De toute façon, ils n’ont pas réponse à tout. « C’est difficile, parce qu’on ne peut pas percevoir les résultats directement. Et il y a plein de trucs que je fais que je ne comprends pas moi-même! » plaisante-il. Comme de pulvériser de la bouse de vache diluée, qui a passé l’hiver sous terre dans une corne de vache pour favoriser le développement des mycorhizes. L’idée, c’est de mettre en branle des forces homéopathiques pour rendre le sol plus réceptif.

« Le premier signe d’intelligence, c’est de se rendre compte qu’on ne comprend pas tout », rappelle-t-il. Justement, des domaines viticoles parmi les plus prestigieux du monde — dont son honorable Romanée-

Conti — et des vignerons cartésiens — comme Marc et Ève, qui ont respectivement des formations d’ingénieur et de statisticienne — adhèrent à la biodynamie. 

Mais comment diable une pratique aux fondements si controversés est-elle devenue si répandue? « À la dégustation, quand on compare les vins biodynamiques à leurs homologues en conventionnel et en bio, on perçoit plus de profondeur et de longueur », constate Marc. Après tout, la vérité est dans le verre, n’est-ce pas?

Le toast de Marie-Michèle

Quoi boire avec papa ?

CHRONIQUE / Après les quelques bières qui s’ouvriront certainement autour d’un BBQ dimanche prochain à l’occasion de la fête des Pères, voici mes suggestions vinicoles à partager lors du repas qui suivra!

Chardonnay 2017, Reserva, Valle de Uco, Terrazas de Los Andes (code SAQ:13030786; 19,95$)

Le toast de Marie-Michèle

Quoi boire avec papa ?

CHRONIQUE / Après les quelques bières qui s’ouvriront certainement autour d’un BBQ dimanche prochain à l’occasion de la fête des Pères, voici mes suggestions vinicoles à partager lors du repas qui suivra!

Chardonnay 2017, Reserva, Valle de Uco, Terrazas de Los Andes (code SAQ:13030786; 19,95$)

À la vôtre

Les vignerons philosophes

CHRONIQUE / J’espère ne pas vous avoir trop étourdis la semaine dernière avec mon récit sur la dynamisation. Chose dite, chose due : la contextualisation annoncée.

Pour Marc Théberge, la biodynamie, c’est plus qu’une méthode de culture, c’est une philosophie. Ce qui l’attire dans la démarche, c’est de créer un écosystème sur le vignoble. Plus. Un organisme autosuffisant vierge de tout intrant extérieur. Car au-delà des préparations, de la dynamisation et du calendrier — des outils pour parvenir à ses 

fins — l’objectif sous-entendu est de rendre le vignoble plus fort pour que le vin soit la meilleure version de lui-même. L’ingénieur de formation ajoute : « C’est comme un être humain, si on le nourrit bien, il sera en santé. » 

Pourtant, le clan Théberge-Rainville reste très discret à ce sujet. Ils ont bien d’autres chats à fouetter que de pourfendre les critiques des dubitatifs. Car il y a beaucoup de connotation autour de la biodynamie. S’il y a des milieux où ça passe mieux, « au Québec, on a été mis à mal par la religion. Et, en certains points, la biodynamie ça rappelle la religion. Pour les gens qui ne cherchent pas à comprendre, on a l’air weird! » soutient Marc en rigolant.

De toute façon, ils n’ont pas réponse à tout. « C’est difficile, parce qu’on ne peut pas percevoir les résultats directement. Et il y a plein de trucs que je fais que je ne comprends pas moi-même! » plaisante-il. Comme de pulvériser de la bouse de vache diluée, qui a passé l’hiver sous terre dans une corne de vache pour favoriser le développement des mycorhizes. L’idée, c’est de mettre en branle des forces homéopathiques pour rendre le sol plus réceptif.

« Le premier signe d’intelligence, c’est de se rendre compte qu’on ne comprend pas tout », rappelle-t-il. Justement, des domaines viticoles parmi les plus prestigieux du monde — dont son honorable Romanée-

Conti — et des vignerons cartésiens — comme Marc et Ève, qui ont respectivement des formations d’ingénieur et de statisticienne — adhèrent à la biodynamie. 

Mais comment diable une pratique aux fondements si controversés est-elle devenue si répandue? « À la dégustation, quand on compare les vins biodynamiques à leurs homologues en conventionnel et en bio, on perçoit plus de profondeur et de longueur », constate Marc. Après tout, la vérité est dans le verre, n’est-ce pas?

Vin

Les précieux conseils d'Alfred du jeudi 6 juin

Sébastien Légasse, le sommelier en chef d'Alfred, vous propose cette semaine un pinot noir du Chili, tout en délicatesse et en fraîcheur. Ensuite, un rosé de la vallée du Rhône, de l’appellation Tavel, qui saura vous charmer. Le dernier vin, pour les amoureux d’Amarone, ne vous décevra pas avec sa concentration et son intensité. Son invité, Philippe Danon, sommelier au Coureur des Bois Bistro Gourmand, vous propose un rosé subtil et délicat suivi d’un vin grec de l’appellation Santorini. Sa dernière trouvaille est l’Esprit de Tablas 2014, complexe et aromatique, qui pourra dormir quelque temps dans votre cellier! Bonne dégustation !

Vinedos Emiliana Signos De Origen El Rincon Pinot Noir 2017

Les impressions de Sébastien Légasse:
Le vignoble Emiliana attire encore une fois mon attention et, cette fois, c’est leur pinot noir qui vole la vedette. Le Chili abrite ce vignoble qui se classe parmi les plus grands producteurs spécialisés dans la culture de vins biologiques et biodynamiques. Cette petite production, El Rincon, se distingue par la sélection parcellaire sur 3 vallées au centre et au sud du pays. L’altitude permet d’avoir la fraîcheur idéale pour la culture de ce cépage. La robe est rubis d’intensité moyenne. Au nez, c’est une explosion de petits fruits comme la framboise et le bleuet. En bouche, les tanins sont fins et les fruits sont mis en évidence. L’acidité amène une plaisante fraîcheur et l’ensemble est harmonieux. Ça sent drôlement l’apéro avec des amis, à se partager autour de charcuteries et des pâtés sur un pain croûté. Bon appétit !

Prix: 22,05 $
Cote: 3,5 étoiles/5
Catégorie: Vin rouge
Pays: Chili
Appellation: Valle de Casablanca
Producteur: Vinedos Emiliana
Taux de sucre: 2,4 g/l
POD: 2019-2021
Code SAQ: 13685539

***

Le toast de Marie-Michèle

L’Italie en trois cépages

CHRONIQUE / Depuis le mois de février, je m’occupe de la carte des vins d’un restaurant d’inspiration italienne. Être ainsi responsable d’une carte des vins, ça va. Là où est le défi... c’est qu’il s’agit d’une carte 100% italienne !

Ian d’Agata, le plus grand expert viticole italien au monde, décrit l’Italie vinicole comme un cauchemar pour celui qui décide de l’étudier en profondeur. Non seulement elle est vaste, mais elle compte plusieurs régions et appellations. On y recense pas moins de 541 variétés de cépages. J’ai donc un beau terrain de jeu à exploiter pour les prochaines années! Pour que vous puissiez m’accompagner dans mes découvertes, voici trois propositions italiennes.

Le toast de Marie-Michèle

L’Italie en trois cépages

CHRONIQUE / Depuis le mois de février, je m’occupe de la carte des vins d’un restaurant d’inspiration italienne. Être ainsi responsable d’une carte des vins, ça va. Là où est le défi... c’est qu’il s’agit d’une carte 100% italienne !

Ian d’Agata, le plus grand expert viticole italien au monde, décrit l’Italie vinicole comme un cauchemar pour celui qui décide de l’étudier en profondeur. Non seulement elle est vaste, mais elle compte plusieurs régions et appellations. On y recense pas moins de 541 variétés de cépages. J’ai donc un beau terrain de jeu à exploiter pour les prochaines années! Pour que vous puissiez m’accompagner dans mes découvertes, voici trois propositions italiennes.

À la vôtre

Semer le chaos pour établir l’équilibre

CHRONIQUE / Cette semaine, trois vins à déguster et une introduction à la biodynamie sur le Domaine Bergeville!

Touraine chenonceaux 2017, La Voûte, Joël Delaunay
22 $ | 13900956
13,5 % | 3,9 g/l

Touraine chenonceaux est une toute nouvelle AOC de la Loire née en 2011. Lors de mon passage dans la région l’an dernier, j’ai eu un immense coup de cœur pour les sauvignon blanc à l’identité propre et dépaysante de l’appellation. 

Marie et Thierry Delaunay, 5e génération du domaine, travaillent au champ en lutte raisonnée. À la cave, le vin a été élevé sur lies pendant 6 mois, et les peaux des raisins blancs ont macéré pendant plus de 20 heures. C’est bien expressif, parfumé sur des notes d’abricots et d’anis étoilé. Le fruit est mûr, la texture grasse, la persistance soutenue et la finale fruitée, captivante. 

Délicieusement sympathique et détaillé. Une appellation à surveiller!