Maude Charron, championne olympique et «fonceuse née»

Tokyo 2021

Maude Charron, championne olympique et «fonceuse née»

Johanne Fournier
Johanne Fournier
Collaboration spéciale
Article réservé aux abonnés
Claire Garon peinait à trouver les mots pour exprimer sa fierté et sa joie d’avoir vu sa fille, Maude Charron, monter sur la plus haute marche du podium des Jeux olympiques de Tokyo, mardi. Si la mère de la championne olympique d’haltérophilie était heureuse, elle n’était pas si surprise de l’avoir vue aller au bout de ses forces physiques et mentales. «C’est une fonceuse née», lance la résidente de Sainte-Luce, près de Rimouski.
Antoine Valois-Fortier: «Ah f***, c’est fini»

Tokyo 2021

Antoine Valois-Fortier: «Ah f***, c’est fini»

Marc Durand
Collaboration spéciale
Article réservé aux abonnés
La journée allait tellement bien. Bien installé dans le Nippon Bukokan, associé à l’album « live at Budokan » du groupe Cheap Trick et son hit « I Want You To Want Me », je fredonnais le refrain après avoir vu Catherine Beauchemin-Pinard gagner ses deux premiers combats, et Antoine Valois-Fortier son premier. Classés respectivement 4e et 9e favoris, quelques enthousiastes représentants de la presse québécoise se demandaient comment être à deux endroits en même temps si leurs succès se prolongeaient en soirée, plage horaire du concours d’haltérophilie mettant en vedette Maude Charron. Les autres s’amusaient à chercher la traduction de « Golden Score », l’expression consacrée pour dire « prolongation » en Judo.  La réponse ? Golden Score. Voilà.
Ambiance déjantée chez les Valois-Fortier [PHOTOS]

Tokyo 2021

Ambiance déjantée chez les Valois-Fortier [PHOTOS]

Philippe Chabot
Philippe Chabot
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Victoire d’Antoine Valois-Fortier après la disqualification de son adversaire, il passe au prochain tour. Les spectateurs sautent de joie, un tonnerre d’applaudissements rugit au Dojo de Beauport. Visiblement une nuit mouvementée attend la cinquantaine de personnes réunies pour encourager le héros national.
Gymnastique: Simone Biles qualifiée pour toutes les finales

Sports

Gymnastique: Simone Biles qualifiée pour toutes les finales

AFP
Agence France-Presse
Article réservé aux abonnés
La superstar américaine de la gymnastique Simone Biles s’est qualifiée dimanche pour les six finales au programme des épreuves des Jeux olympiques de Tokyo, et a notamment terminé en tête du concours général malgré des erreurs inhabituelles chez celle qui avait remporté cinq médailles à Rio en 2016.
Abel et Citrini-Beaulieu s’offrent la médaille d’argent au 3 mètres synchro

Tokyo 2021

Abel et Citrini-Beaulieu s’offrent la médaille d’argent au 3 mètres synchro

Marc Delbès
La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
Jennifer Abel a pris tous les moyens pour que le scénario des Jeux de Rio ne se répète pas à Tokyo. Et en lever de rideau des compétitions de plongeon, la Lavalloise de 29 ans s’est offert avec sa coéquipière Mélissa Citrini-Beaulieu la médaille olympique d’argent de l’épreuve au tremplin de 3 mètres synchro.
Apprendre du meilleur à Tokyo

Tokyo 2021

Apprendre du meilleur à Tokyo

Marc Durand
Collaboration spéciale
Article réservé aux abonnés
C’était si bien parti. L’équipe canadienne de volleyball masculine menait 2-0 et un moment par 5 points dans le 3e set, avant de voir l’Italie répliquer avec 9 points de suite. Cette dernière ne s’est plus jamais inquiétée. Une défaite en 5 sets contre les médaillés d’argent de 2016, mais qu’elle avait battu à Rio en ronde préliminaire.
Des demi-finales inespérées pour Katerine Savard

Tokyo 2021

Des demi-finales inespérées pour Katerine Savard

Sportcom
Article réservé aux abonnés
«Si on m’avait dit il y a un an que je participerais aux demi-finales du 100 m papillon à Tokyo, jamais je n’y aurais cru», s’est exclamée Katerine Savard, quelques minutes après sa performance olympique lors des qualifications.
Victoires et défaites pour le Canada: 5e position pour Michael Woods et 85e pour Hugo Houle

Tokyo 2021

Victoires et défaites pour le Canada: 5e position pour Michael Woods et 85e pour Hugo Houle

La Presse canadienne
Article réservé aux abonnés
Quelques équipes canadiennes considérées comme des espoirs de médaille ont ajouté une victoire à leur fiche, mais ce sont les performances individuelles de Leylah Annie Fernandez et Michael Woods qui ont retenu l'attention du côté du Canada lors de la première journée de compétition des Jeux de Tokyo.
La course où le Canada a surpris le monde entier 

Sports

La course où le Canada a surpris le monde entier 

Sébastien Lajoie
Sébastien Lajoie
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Atlanta, 1996. La mythique épreuve du relais 4 X 100m. Même s’ils n’étaient pas champions du monde en titre, les Américains s’étaient autoproclamés favoris pour remporter l’or dans cette discipline. Leur victoire était tellement assurée que personne n’en doutait. Ce n’était qu’une question de temps. Le scénario était écrit d’avance. Mais quatre sprinteurs canadiens avaient d’autres plans en tête. - Histoire racontée par Bruny Surin