Soccer

L’Impact obtient Maximiliano Urruti du FC Dallas

L’Impact de Montréal a acquis dimanche l’attaquant argentin Maximiliano Urruti, du FC Dallas, en retour de 75 000 $ en montant d’allocation ciblé et d’un choix de première ronde au prochain repêchage de la MLS.

Le tout sera confirmé après la réception de son certificat de transfert international.

«Je suis très satisfait de l’arrivée de Maximiliano Urruti, a dit par communiqué l’entraîneur-chef de l’Impact, Rémi Garde. Son expérience, son tempérament de vainqueur et ses qualités de finition seront des atouts considérables.»

Urruti, 27 ans, a réussi 44 buts et 25 passes décisives en 162 matchs, dont 118 départs, au cours de ses cinq saisons et demie en MLS.

Il a également marqué deux buts en neuf matchs des séries éliminatoires, aidant Portland à remporter le championnat du circuit en 2015.

L’Argentin a terminé au premier rang — ou à égalité — des buteurs du FC Dallas au cours des trois dernières saisons, avec une production de neuf, 12 et huit buts, en plus de mener son équipe avec 11 passes décisives en 2018. Ses 29 buts le placent parmi les 15 meilleurs buteurs de la MLS, à égalité au 11e rang, au cours des trois saisons.

Urruti a commencé sa carrière professionnelle chez lui, en Argentine, marquant 12 buts en 56 matchs de Primera Division entre 2010 et 2013 avec Newell’s Old Boys, après un passage à l’académie du club. Il a fait partie de l’équipe qui a remporté le Torneo Final en 2012-2013 et a pris part à six matchs de la Copa Libertadores.

Crépeau à Vancouver

Plus tôt dimanche, l’Impact a cédé le gardien Maxime Crépeau aux Whitecaps de Vancouver, en retour de 50 000 $ en montant d’allocation ciblé, ainsi qu’un choix de troisième ronde au repêchage 2020 de la MLS.

Crépeau est âgé de 24 ans. Il a obtenu trois départs avec l’Impact en MLS et quatre en Championnat canadien, en 2017. Il s’est joint à la première équipe en 2013, après trois années avec l’Académie du club.

Crépeau a disputé la dernière saison en prêt au Fury FC d’Ottawa, dans la USL.  

NFL

Ahurissants Dolphins!

MIAMI — La Nouvelle-Angleterre était à sept secondes d’un 10e titre de section d’affilée, avant une fin hollywoodienne qui a soulevé le Hard Rock Stadium.

Un jeu de 69 verges incluant deux passes latérales s’est conclu avec un Kenyan Drake triomphant dans la zone des buts, les Dolphins de Miami ayant damé le pion aux Patriots, 34-33.

À partir de sa ligne de 31, Ryan Tannehill a rejoint Kenny Stills au 48 du Miami. Il a fait une passe de côté à DaVante Parker, qui a fait de même à Drake. À ce moment précis, il n’y avait plus de temps au cadran. Drake a ensuite zigzagué du 50 jusqu’à la zone payante, pour un gain qui pourrait galvaniser les Dolphins (7-6), dans la course aux éliminatoires. Leur fiche inclut un rendement de 6-1 à la maison.

«Je me suis effondré. Les émotions ont pris le dessus, a mentionné Tannehill à la suite du jeu. Nous les avions là où nous voulions les voir. Je ne suis pas surpris du résultat final.»

Stephen Gostkowski a réussi un placement de 32 verges à mi-chemin au dernier quart, donnant un coussin de 30-28 aux visiteurs. Il a aussi bonifié l’avance à l’aide d’un placement de 22 verges, avec 21 secondes à disputer.

Gostkowski a signé la réussite de 32 verges avec 6:45 au cadran, après une montée de 55 verges. Celle de 22 verges a couronné une progression de 69 verges.

En fin de troisième quart, Brice Butler a capté une passe de touché de 23 verges. Sa contribution a placé Miami aux commandes 28-27, avec moins de quatre minutes à jouer au quart.

Tom Brady a cumulé 358 verges aériennes pour les Pats (9-4). Il a complété des passes de touché à Rob Gronkowski, Julian Edelman et Cordarrelle Patterson.

Gronkowski a obtenu 107 verges en huit attrapés. Josh Gordon a capté neuf ballons pour 96 verges.

«Ils ont simplement réussi un jeu de plus que nous», a mentionné l’entraîneur-chef des Patriots, Bill Belichick.

Tannehill a récolté 265 verges de passes, rejoignant Stills et Butler pour des touchés (et Drake aussi, techniquement). Stills a amassé 135 verges de réceptions.

«Nous pratiquons ce genre de jeu à plusieurs reprises lors des entraînements, a fait savoir Stills. Parfois, nous nous demandons pourquoi nous le pratiquons si souvent. Maintenant, nous savons pourquoi.»

Première demie mouvementée

La première demie a été mouvementée, se concluant 27-21 en faveur des visiteurs.

La Nouvelle-Angleterre a marqué dès sa première montée. James Develin l’a ponctuée avec une percée payante de deux verges, son troisième touché en deux matchs. Gostkowski a toutefois raté le converti.

Miami a tout de suite répliqué. Parker a saisi une passe de 22 verges, Tannehill en a ajouté 13 au sol, Frank Gore s’est enfui sur 36 verges, puis Stills a capté une passe de touché de sept verges.

Après un botté de dégagement des Pats, celui des Dolphins a été bloqué par Albert McClellan, puis saisi par Ramon Humber au 18 des Dauphins. Peu après, Edelman a réussi un attrapé de trois verges pour un touché.

Miami a continué de riposter. Après une réception de 21 verges de Stills, Branden Bolden a réussi une course de touché de 54 verges, le plus long jeu au sol des Dolphins cette année. Après quelques enjambées au centre, il a doublé de vitesse et a filé en diagonale vers la droite, jusqu’à la zone des buts.

Quand les Patriots ont repris le ballon, des attrapés de Gronkowski et Edelman ont donné 33 verges, puis Brady a rejoint Patterson sur 37 verges, pour un touché.

Le club local n’a pas bronché. Stills a d’abord réussi un attrapé de 43 verges. Quelques jeux plus tard, Drake a fourni un important premier jeu, grugeant 10 verges au sol. Bolden s’est ensuite chargé des six verges restantes avant la zone payante. Un touché donnant l’avance 21-20 aux Dolphins, avec 7:28 au cadran au deuxième quart.

Le groupe du Nord-Est n’avait pas dit son dernier mot de la demie, Gronkowski captant une passe de touché de 16 verges. Après la frappe de Gostkowski, les Patriots ont pris l’avance 27-21. Avant le sifflet, Tannehill s’est blessé à la cheville droite, heurté par mégarde par le bloqueur Ju’Wuan James.

Brock Osweiler a pris le relais, mais les Dolphins n’ont rien fait de bon, cédant le ballon en zone avantageuse pour leurs rivaux. Miami a réduit les dommages grâce à un sac contre Brady sur un troisième essai, avec sept secondes à écouler, et les Pats n’ont pas tenté d’ajouter un placement à la sauvette.

Tannehill était de retour à son poste pour entamer la deuxième portion du match. Il avait levé le pouce en l’air en direction des partisans, avant de se diriger au vestiaire.