Mookie Betts est de loin le grand favori pour remporter le titre de joueur le plus de la Ligue américaine.

Yankees-Red Sox, une bataille de gros bras

MONTRÉAL — La rivalité entre les Yankees de New York et les Red Sox de Boston est à n’en point douter la plus forte du baseball. Ces deux équipes auront une rare occasion de régler leurs différends alors que ça compte vraiment. Car bien que les deux équipes se soient affrontées plus de 2200 fois en saison régulière, elles n’en seront qu’à leur quatrième confrontation en matchs éliminatoires, une première en séries de divisions.

Les Yankees voudront bien sûr faire oublier leur déconfiture de 2004, alors que les Red Sox avaient comblé un retard de 0-3 en série de championnat de l’Américaine, en route vers leur première conquête de la Série mondiale en 86 ans. Mais est-ce que les Bombardiers du Bronx ont les outils nécessaires pour vaincre leurs grands rivaux trois fois en cinq rencontres?

Les Red Sox ont dominé le baseball majeur cet été avec 108 victoires, soit huit de plus que les Yankees. Mais dans les duels entre ces deux puissances, Boston n’a eu le dessus que 10-9. Et on ne peut compter sur leurs fiches en septembre pour tenter d’identifier laquelle des deux formations est sur une meilleure lancée : 15-12 pour les New-Yorkais; 15-11 pour les Bostonnais.

De plus, les deux équipes jouent dans de petits stades favorisant les frappeurs de puissance. D’ailleurs, ils en ont plusieurs sous la main : Aaron Judge, Giancarlo Stanton, Didi Gregorius, Miguel Andujar et Aaron Hicks ont tous frappé 27 circuits ou plus pour les Yankees, qui ont établi une nouvelle marque du baseball majeur avec 267 longues balles cette saison.

J.D. Martinez et Mookie Betts ont mené la charge chez les Red Sox, avec 43 et 32 circuits, respectivement. Martinez a d’ailleurs dominé tout le baseball avec ses 130 points produits cette saison, tandis que Betts est dans la course — possiblement loin devant — pour le titre de joueur par excellence dans l’Américaine.

Mais en général, l’attaque des Red Sox a été la meilleure du baseball cette saison, menant pour la moyenne, la moyenne de présence sur les buts et la moyenne de puissance. Ce sont eux qui ont frappé le plus de coups sûrs, de doubles et marqué le plus de points.

Solide enclos

Difficile commande pour les lanceurs des Yankees? Assurément. Mais s’il y a un point où ils ont le dessus, c’est dans l’enclos de releveurs. Les Red Sox devront rapidement prendre les commandes des prochaines rencontres, car à compter de la sixième, les Yankees sont virtuellement imbattables avec notamment Dellin Bettances, David Robertson, Chad Green et Aroldis Chapman. Du côté des Red Sox, la relève a connu quelques ratés cette saison, mais le spécialiste des fins de match Craig Kimbrel est parmi les meilleurs de la profession.

Au monticule, les partisans des Red Sox voudront savoir si Chris Sale (12-4, 2,11) a retrouvé son aplomb. À son dernier départ, il n’a pratiquement pas lancé de rapides, s’en tenant à des changements de vitesse et des glissantes.

Le gaucher a d’ailleurs effectué des sessions dans l’enclos lundi, mardi et mercredi afin d’être à son mieux pour le premier match de la série, vendredi (19h30). Le gérant Joey Cora enverra par la suite au monticule David Price (16-7, 3,58) — transformé depuis la pause du Match des étoiles — et Rick Porcello (17-7, 4,28).

Du côté des Yankees, comme Aaron Boone a utilisé Luis Severino (19-8, 3,39) face à Oakland mercredi, il se tournera vers J.A. Happ pour débuter la série. Le gaucher monte une fiche globale de 17-6 (mpm de 3,65), mais il a été presque parfait en 11 départs avec les Yankees : 7-0 et une mpm de 2,69.

Masahiro Tanaka (12-9, 3,75) devrait lancer le match no 2, et Severino devrait en principe être disponible pour le match no 3, lundi. Boone pourrait toutefois se tourner vers le vétéran C.C. Sabathia (9-7), qui montre une étincelante fiche de 6-0 en sept départs en carrière en séries de divisions.

Une chose est certaine : les partisans des deux équipes pourraient voir leur niveau de stress augmenter d’ici le 11 octobre.