Le directeur de XTerra Québec (à gauche), Alain Déraspe, dirige le festival qui combine des épreuves de nage en eau vive, vélo de montagne et course à pied hors route. Les potentiels athlètes olympiques Raphaël Gagné (au centre) et Charles Philibert-Thiboutot étaient présents pour l'appuyer.

XTerra Québec, trois ans et toujours à Lac-Delage

Lac-Delage sera de nouveau la capitale du triathlon nature, cet été. Le Festival Xterra Québec y revient pour une troisième année, du 1er au 4 septembre.
Dérivé du triathlon «classique», le triathlon nature (ou cross) combine natation en eau vive, vélo de montagne et course à pied hors route. Puisqu'il ne se déroule pas sur un parcours asphalté, il présente une plus grande variété de défis, et des différences plus marquées d'une compétition à l'autre.
«C'est ce qui est l'fun du trail», estime Alain Déraspe, le directeur de Xterra Québec. «Tu ne cours pas après un temps, tu cours après une expérience. Ça dépend beaucoup de la difficulté du parcours.»
Nouveauté
Nouveauté cette année : une compétition de swimrun. Cette discipline toute scandinave amène les athlètes à alterner entre natation et course à pied. Sans zone de transition pour se changer ou ranger son matériel. Les participants ont par exemple le droit d'utiliser une bouée ou des palmes pour la portion nage, mais ils doivent traîner le tout pendant la course en entier. Même chose pour les espadrilles, qui feront trempette!
«Ça va être une première au Québec. Et on pense une première au Canada», souligne Déraspe, accompagné mardi par deux ambassadeurs de prestige, les présumés futurs athlètes olympiques Raphaël Gagné (vélo de montagne) et Charles Philibert-Thiboutot (athlétisme).
Les deux premières journées du festival proposeront des cliniques d'initiation pour les différentes disciplines du cross. Samedi et dimanche, place aux choses sérieuses. Les épreuves les plus faciles, comme le triathlon découverte (300 m nage, 10 km vélo, 4 km course), le swimrun et la trail de 1 km pour les jeunes seront disputées le samedi. Les courses les plus exigeantes auront lieu le lendemain, dont l'épreuve reine, le triathlon standard (1,2 km nage, 30 km vélo, 10 km course), qui sert de qualification pour les Championnats du monde, à Hawaii.
Les meilleurs athlètes peuvent s'attaquer à l'un ou l'autre des triathlons de manière individuelle, mais il est aussi possible de participer en équipe de trois. Il y aura en plus deux duathlons (court et long), pour ceux qui préfèrent éviter de se mouiller. «On a de la demande pour ça parce que les cyclistes courent un peu, les coureurs font un peu de vélo, mais la natation est souvent la bête noire des athlètes», explique Déraspe.
Plus de détails sur Internet à : www.xterreaquebec.ca