Tiger Woods a joué 66, jeudi, sa meilleure carte de première ronde de l'année.

Woods dans la course à l'Invitation Bridgestone

AKRON, Ohio — Tiger Woods a signé sa meilleure carte de première ronde en 2018, jeudi, un score de 66 qui le place dans la course, à l’Invitation Bridgestone.

C’est l’Anglais Ian Poulter, qui a épaté avec une ronde de 62, huit coups sous la normale. qui est en tête de ce tournoi disputé à Akron, en Ohio. 

Kyle Stanley et Rickie Fowler suivent tout juste derrière, eux qui ont ramené des cartes de 63. Stanley a réglé le deuxième neuf en 30 coups. Fowler a quant à lui connu une séquence de quatre oiselets en cinq trous.

Patrick Cantlay, Jon Rahm et Si Woo Kim se trouvent à 64, un coup devant Rory McIlroy, Jason Day et Anirban Lahiri, notamment.

Woods, qui a triomphé huit fois à l’Invitation Bridgestone, a terminé sa ronde en force, réussissant trois oiselets lors du neuf de retour, dont un sur un roulé de 50 pieds au 18e. L’Américain a bouclé la journée avec un pointage de 66. 

«Tiger pourrait connaître une séquence enflammée à tout moment, estime Jason Day. On espère simplement rester en avant de lui.»

Bons souvenirs

Woods connaît d’ailleurs des bons moments, lui qui est compétitif lors de plusieurs des tournois auxquels il a pris part ces derniers mois, terminant notamment en sixième place à l’Omnium britannique. 

Il a ensuite pris des vacances en Suisse avant d’arriver au club Firestone mercredi, pour disputer neuf trous d’entraînement.

«J’ai tellement de beaux souvenirs ici, a dit Woods. J’espère en avoir un de plus.»

Dans le groupe à 66 figure aussi Brooks Koepka, le gagnant des deux dernières éditions de l’Omnium des États-Unis. Phil Mickelson a également retranché quatre coups à la normale.

Dustin Johnson, numéro 1 mondial et victorieux à l’Omnium canadien la semaine dernière, n’a pu faire mieux que 69. Johnson a régné sur ce terrain en 2016, après une victoire à l’Omnium des États-Unis.

McIlroy, lui, a été le champion du tournoi en 2014. Il a réussi cinq oiselets jeudi.

«Le terrain ne pourrait pas être plus accommodant, a t-il dit. Le gazon est mou, probablement le plus mou que j’ai vu. Je pense que bien des gars en profitent.»

Parmi les gros noms, Jordan Spieth a été l’un des rares à connaître une mauvaise journée, lui qui a noirci sa carte de cing bogueys, terminant la journée à + 1 (71).

+

L'Australienne Minjee connaît une excellente saison 2018, sauf lors des tournois majeurs, où elle a jusqu'à maintenant terminé deux fois au 25e rang et au 34e rang.

MINJEE LEE EN TÊTE L'OMNIUM BRITANNIQUE FÉMININ

LYTHAM ST. ANNES, Royaume-Uni — La seule chose qui manque à Minjee Lee au cours de cette saison reluisante, c’est une bonne performance dans un grand tournoi.

Elle pourrait bien la réussir à l’Omnium britannique.

L’Australienne, qui pointe au huitième rang mondial, a remis une carte de 65, sept coups sous la normale, pour mener par un coup après la première ronde au Royal Lytham.

Lee a notamment réussi un roulé de 25 pieds pour un aigle, au 15e trou.

Cette saison, Lee a remporté le Championnat Volvik, a fini deuxième deux fois et a terminé dans le top 10 en cinq occasions.

En trois tournois majeurs, par contre, elle s’est classée 25e, 34e et 25e. Elle semble être bien placée pour faire beaucoup mieux, surtout si elle reste aussi efficace sur les verts — jeudi, seuls 26 roulés lui ont suffi.

Mamiko Higa se trouve un coup derrière, tandis que Georgia Hall, Teresa Lu, Park Sung-Hyun, Lee Mi-Hyang et Pornanong Phatlum affichent des 67.

L’Ontarienne Brooke Henderson a joué 69, obtenant six oiselets et trois bogueys. Cinq de ses oiselets ont été réussis en deuxième moitié de parcours.

Yu Liu a brillé avec trois oiselets de suite, sur le premier neuf, mais un triple boguey au 18e a fait glisser son score à 69.

La numéro 1 au monde, Ariya Jutanugarn, a rebondi après un double boguey au deuxième trou, jouant 71. Deuxième au classement, Inbee Park a perdu quatre coups à ses cinq premiers trous et a dû se contenter d’un 76.

Wie abandonne

En début de journée, Michelle Wie a été contrainte à l’abandon à mi-chemin de sa ronde, victime d’une blessure à la main. L’Américaine se trouvait sept coups au-dessus de la normale.