Tiger Woods, qui a été nommé mardi capitaine de l’équipe américaine en vue de la prochaine Coupe des Présidents, ne sait toujours pas s’il y participera comme joueur.

Woods à la Coupe des présidents... comme capitaine

ORLANDO — Tiger Woods et Ernie Els seront les capitaines à la Coupe des Présidents qui aura lieu en Australie en 2019. On ignore toutefois s’ils prendront eux-mêmes part à la compétition qui oppose tous les deux ans les meilleurs golfeurs américains et internationaux, hors européens.

Woods et Els se sont affrontés à huit reprises dans ce tournoi, et ils ont aussi occupé les fonctions d’adjoint. Els aura 50 ans lorsque les matchs seront disputés vers la mi-décembre l’an prochain. Woods en aura 43, ce qui en fera le plus jeune capitaine de l’histoire de la compétition. 

Woods était un adjoint lorsque les États-Unis ont remporté le titre pour la septième fois d’affilée, par la marque de 19-11, l’an dernier au Liberty National. Les Américains ont perdu une seule fois et accordé un verdict nul en 12 présentations de la Coupe des Présidents.

Dès que les discussions ont été lancées à propos de l’identité du prochain capitaine, Woods a déclaré qu’il était plus confortable en tant qu’adjoint. «Mais après un certain temps, je me suis dit : “Vous savez quoi? C’est quelque chose qui pourrait vraiment m’intéresser”. J’ai appelé Jay Monahan [commissaire de la PGA] et lui ai dit : “Est-ce que tu serais intéressé par la possibilité que je sois capitaine en 2019? ”Ç’a été le silence. Puis, il a dit : “Ouais, nous devrions pouvoir arranger ça.” Donc me voici.»

Aussi comme joueur?

Woods, qui a terminé deuxième la semaine dernière au Championnat Valspar, a déclaré qu’il discutera avec les dirigeants du circuit de la PGA afin de déterminer s’il pourra obtenir une dérogation pour être à la fois capitaine et membre de l’équipe. Hale Irwin est le seul à avoir porté les deux chapeaux, en 1994, lors de la première édition de la compétition.

«J’aimerais atteindre un niveau où je serais obligé de prendre une décision, atteindre un niveau où je jouerais suffisamment bien pour devenir un choix incontournable pour l’équipe. Mais je ne voudrais pas lancer la discussion en me mettant à l’avant-scène. Voyons où tout ça nous mènera.»

Les critères de sélection ont été modifiés afin de permettre aux capitaines de disposer chacun de quatre choix discrétionnaires.

Woods a aussi été adjoint à la Coupe Ryder en 2016, et il jouera le rôle d’adjoint lors de la Coupe Ryder de cette année en France. «C’est une progression naturelle que de devenir un jour un capitaine», a évoqué Woods.

«Je suis fier de marcher sur les traces d’anciens capitaines comme Arnold Palmer, Jack Nicklaus, Hale Irwin, Ken Venturi, Fred Couples, Jay Haas et Steve Stricker». Nous avons un groupe de joueurs américains plein de talent et d’enthousiasme unis par une belle camaraderie.»  Avec AFP