En devançant Brooks Koepka et Justin Rose, Gary Woodland a remporté son premier tournoi du Grand Chelem, son quatrième titre sur le circuit de la PGA.

Woodland remporte l’Omnium des États-Unis à Pebble Beach

PEBBLE BEACH, Calif. — Gary Woodland a mis la main sur un premier titre majeur en carrière grâce à sa victoire à l’Omnium des États-Unis, dimanche soir.

Woodland a su résister à la pression des autres golfeurs lors du deuxième neuf et il devancé le double champion en titre du tournoi, Brooks Koepka, par trois coups.

Woodland avait pratiquement confirmé sa victoire lorsqu’il a effectué une belle approche au 17e trou avant de réussir une normale. Ce roulé permettait à l’Américain de conserver une avance de deux coups.

«J’essayais simplement d’amener la balle sur le vert et de l’envoyer au-delà du trou afin d’avoir un coup roulé en ascension. Tout s’est déroulé parfaitement», a affirmé Woodland.

Au 18e fanion, Woodland pouvait tenter trois roulés pour confirmer son titre, mais il a terminé sa ronde avec style. Il a réalisé un coup roulé d’une distance de 30 pieds pour un oiselet, amenant son pointage cumulatif à - 13.

«Je ne me permets jamais de regarder trop loin devant, a fait valoir Woodland. Lorsque la balle est tombée au fond du trou, toutes les émotions sont sorties de moi. C’est spécial de terminer une ronde de cette façon, surtout à Pebble Beach.»

Woodland a remis une carte de 69 (-2 ) pour devenir le cinquième golfeur à jouer moins de 70 lors des quatre rondes d’une représentation de l’Omnium des États-Unis.

Le quatrième d’entre eux était Koepka, qui a signé une carte de 68 quelques minutes plus tôt. Il est toutefois le premier joueur à réussir l’exploit et à ne pas gagner le tournoi.

«Gary a connu toute une ronde aujourd’hui, a mentionné Koepka. Je lui donne beaucoup de crédit.»

Koepka a raté l’occasion de devenir le premier joueur depuis Willie Anderson, en 1905, à remporter l’Omnium des États-Unis trois fois de suite. Sa deuxième place vient toutefois s’ajouter à celle qu’il a obtenue au Tournoi des Maîtres et son triomphe au Championnat de la PGA, le mois passé.

«Quand j’ai complété le 18e trou, je me suis mis à réaliser que j’étais très près de la victoire, a indiqué Koepka. Je n’ai pas été en mesure de l’avoir. Je ne crois pas qu’une personne dans le monde a mieux joué que Gary aujourd’hui.»

Justin Rose a été le seul à pouvoir rattraper Woodland grâce à un oiselet dès le premier trou. L’Anglais a ensuite commis un boguey au trou suivant. Il s’est sorti de la course après avoir inscrit trois bogueys en quatre trous sur le neuf de retour.

«J’étais en bonne position et tout à coup, j’ai commencé à rater des coups aux mauvais moments, a observé Rose. Mon fer droit n’était pas aussi bon qu’hier. J’avais le sentiment que je devais connaître une journée au cours de laquelle tout devait être en place pour gagner. Quand le momentum te quitte pour un moment, ça devient difficile de venir de l’arrière.»

Rose (74), Xander Schauffele (67), Jon Rahm (68) et Chez Reavie (71) ont partagé la troisième position, à - 7.

En vertu d’une ronde de 72, le Canadien Nick Taylor a conclu l’événement à égalité en 43e position, à + 2.