Avec une 81e victoire en Coupe du monde en poche, Lindsey Vonn abordera les JO de PyeongChang en confiance.

Vonn fourbit ses armes en vue des JO

GARMISCH-PARTENKIRCHEN— Lindsey Vonn a remporté sa deuxième descente de la fin de semaine en Coupe du monde, dimanche.

Pour l’Américaine, voilà la préparation parfaite en vue des Jeux de PyeongChang.

Vonn a prévalu lors des trois dernières courses de la discipline en incluant celle à Cortina d’Ampezzo en Italie, il y a deux semaines.

«Un week-end parfait, tout simplement, a dit Vonn, qui prévoit participer à la descente, au super-G et au combiné, aux Olympiques. Je n’aurais pas pu avoir une meilleure façon d’arriver aux Jeux.»

Avec son chrono de 1:37,92, Vonn a éclipsé l’Italienne Sofia Goggia par 11 centièmes de seconde. La veille, ce n’était que par deux centièmes qu’elle l’a battue.

Goggia a remporté deux descentes de suite en janvier, puis elle a chuté lors de celle qui a lancé Vonn dans la séquence actuelle.

Tina Weirather du Liechtenstein a terminé troisième, à 12 centièmes de la gagnante.

L’Américaine Stacey Cook a chuté et a quitté la montagne en traîneau, par précaution. L’équipe nationale a plus tard indiqué qu’elle s’en est bien tirée.

Les Américains ont aussi annoncé qu’en raison d’une blessure au genou subie samedi, en piste, Jacqueline Wiles doit laisser tomber l’Olympiade qui approche.

Vonn a mérité l’or en descente aux JO de 2010, mais elle a raté ceux de 2014 à cause d’une blessure à un genou.

Le record de Stenmark en vue

Victorieuse 81 fois en Coupe du monde, elle a dans sa mire les 86 gains d’Ingemar Stenmark, le record.

«La victoire donne encore plus soif de victoire, a dit Vonn. Je sais que je peux continuer de gagner, je ne sais juste pas durant combien de temps. On verra bien.»

Vonn a pris du mieux depuis un début de saison peu évident, où elle a chuté deux fois sur l’un de ses tracés préférés, Lake Louise, en plus de composer avec des ennuis au genou et au dos.

«J’ai pris un bel élan, a-t-elle confié. Je me sens très bien physiquement et mentalement. L’équipement est à la hauteur et ma préparation est parfaite. Ça ne pourrait pas aller mieux à l’approche des Jeux.»

Vonn avait trois dixièmes de retard derrière Weirather à la mi-parcours, avant de maîtriser à merveille le dernier virage.

Goggia a ensuite manqué un peu de vitesse en fin de piste, mais elle s’est dite satisfaite de son week-end.

«Je suis très contente, car j’ai fait deux bonnes performances. J’étais solide sur mes skis, a dit l’Italienne. C’est ce que je voulais, après avoir chuté à Cortina.»

Weirather affiche également une belle assurance. «Je vais me présenter aux Jeux en étant confiante, a dit Weirather, la fille d’une double médaillée d’or olympique en 1980, Hanni Wenzel. Je sais que je peux rivaliser avec les meilleures.»