Julien Létourneau a récolté trois passes dans la victoire du Drakkar.

Voltigeurs 1 /Drakkar 4: solide Fitzpatrick

BAIE-COMEAU — Le jeu de puissance du Drakkar a repris des couleurs dimanche face aux Voltigeurs de Drummondville et Lucas Fitzpatrick a été solide devant sa cage, guidant l’équipe vers un gain de 4-1.

Dix-huitième et dernier du circuit Courteau avec l’avantage d’un homme avant le début de la rencontre (14 %), le Drakkar a trouvé le moyen de toucher la cible deux fois en six occasions dans ces circonstances, en particulier grâce au duo formé par Julien Létourneau (trois passes) et Gabriel Proulx (un but et une passe).

«On a fait des changements et quand t’es dernier, il n’y a personne qui peut chialer parce qu’il n’est pas sur l’attaque à cinq», a lancé l’entraîneur adjoint Jean-François Grégoire, de nouveau coach en chef dimanche durant l’absence de Jon Goyens, qui se trouve présentement au chevet de son père.

«On a marqué deux buts importants, qui ont fait la différence dans le match.»

S’il était dernier avant le match en avantage numérique, le Drakkar est toutefois au sommet de la ligue à court d’un homme. Jean-François Grégoire a souligné le travail des joueurs appelés à tuer les punitions, mais particulièrement celui de Fitpatrick.

«En désavantage numérique, en partant, ton gardien est l’élément-clé. T’as beau avoir plein de belles stratégies, si les arrêts ne se font pas, ça ne donne rien.»

Respect du plan de match

Selon Grégoire, le résultat de dimanche s’explique aussi en bonne partie par le respect du plan de match de la part de ses troupiers.

«Les joueurs avaient des missions spécifiques et un gars comme Xavier Bouchard a fait un solide travail contre leur premier trio», a-t-il encensé. «Avec ce qu’on avait fait hier [samedi], où on avait été brouillons, il fallait redonner confiance à certains joueurs.»

Déçu de certains vétérans et l’ayant bien exprimé la veille, Grégoire est passé de la parole aux actes en clouant Nathan Légaré au banc durant de longues minutes en deuxième période. Le gros attaquant était nettement plus fringant à son retour sur la glace.

«À un moment donné, tu joues avec les réputations et aujourd’hui, j’ai dit non, on va y aller avec ceux qui vont être engagés à 100 % et qui vont défendre», a souligné le pilote, assurant par ailleurs beaucoup apprécier Légaré.

Le premier but de la rencontre a été enfilé par Gabriel Fortier (5e), à 12:22 de la première. Fitzpatrick a préservé cette mince avance durant un avantage numérique aux Voltigeurs, son grand écart stoppant la puissante frappe de Thimo Nickl. Proulx (3e) a doublé la priorité des siens en deuxième, lui aussi en supériorité numérique.

Avec un peu plus de quatre minutes à faire au match, Nicholas Girouard a privé «Fitz» d’un jeu blanc en le battant d’un tir bas au terme d’une échappée. Bouchard (2e) et Thomas Éthier (3e) ont complété la marque dans une cage déserte.