En raison de leur défaite de vendredi, les hommes de Pascal Clément ne pourront remporter le titre canadien.

Volleyball masculin: un lent départ coûte le match au Rouge et Or

Le Rouge et Or a payé cher son lent début de match, vendredi, en quarts de finale des Championnats canadiens de volleyball. Malgré une brillante remontée, les hommes de Pascal Clément ont subi un revers crève-coeur en cinq sets contre les Marauders de McMaster.
L'Université Laval voit donc son rêve d'un cinquième titre national s'envoler dès son premier match du tournoi disputé à Edmonton. Le coup de théâtre attendra.
Quatrième favori, le Rouge et Or a montré deux visages dans ce duel, selon son entraîneur. Après avoir perdu les deux premières manches de sèche manière (16-25, 11-25), l'équipe a retrouvé son aplomb pour créer l'égalité grâce à des sets de 25-23 et 25-19. Ayant mené pendant une bonne partie de la reprise ultime, elle devra blâmer son manque d'opportunisme en fin de parcours (15-17) pour expliquer sa défaite contre les champions de l'Ontario et cinquièmes favoris. Laval a laissé filer deux balles de match à 14-12...
«Je vais essayer de retenir qu'on s'est levés après avoir perdu les deux premiers sets de façon désastreuse», a déclaré Clément lorsqu'on lui a demandé s'il retenait davantage les deux points de matchs ratés ou le début de rencontre difficile des siens. Mais «d'être revenu de l'arrière, c'est un bien mince baume sur la défaite», a-t-il ajouté, toujours en colère d'avoir échappé cet affrontement.
Confiance parfois déficiente
Dans le vestiaire, les discours d'après-match semblent avoir porté sur la confiance parfois déficiente de la formation. «Pourquoi vous ne croyez pas plus que ça en vous? Pourquoi vous n'avez pas commencé le match avec cette attitude de se tenir debout?» a lancé Clément au Soleil, relatant les questions servies plus tôt par son adjoint, Gino Brousseau, derrière des portes closes.
Fidèle à son habitude, Vicente Parraguirre a été le meilleur des siens avec 18 attaques marquantes. Vincent Thibault-Bernier a réussi 12 récupérations défensives.
Champion québécois pour la 12e fois de suite, le Rouge et Or devra se contenter de la ronde consolation pour le reste de la fin de semaine. Il affrontera les Warriors de Waterloo samedi (15h, heure de Québec), dans l'espoir de se tailler une place pour le match de la cinquième place, dimanche. En remportant ses deux derniers rendez-vous, l'Université Laval ferait aussi bien que l'an dernier. Elle devra toutefois se débrouiller sans le passeur Ethan Ellison, victime d'une commotion cérébrale vendredi, et peut-être même sans l'attaquant Bruno Lortie, blessé au genou.