L'entraîneur-chef du club de volleyball masculin du Rouge et Or de l'Université Laval, Pascal Clément

Volleyball: le R et O prend sa revanche contre Harvard

Battu par le Crimson de Harvard 3-2 mercredi, le Rouge et Or a pris une douce revanche sur ses rivaux américains, jeudi. Même s'ils ont connu un match en montagnes russes, les hommes de Pascal Clément l'ont emporté en quatre manches de 25-15, 17-25, 35-33 et 27-25.
«Je suis content de la victoire», a d'abord lancé l'entraîneur-chef lavallois. «Mais comme j'ai dit aux gars: on n'a rien gagné ce soir [jeudi]. On a juste été capables de s'en sortir en faisant certaines modifications dans un match qui était loin d'être facile. Je leur ai demandé d'être honnêtes et de faire leur examen de conscience afin de voir qu'est-ce qu'ils avaient fait comme erreurs majeures qui ne devraient pas se produire, peu importe l'adversaire et peu importe le système de jeu.»
Clément a indiqué que l'absence des partants Tommy Belisle et Bruno Lortie, tous les deux blessés, expliquaient en partie les erreurs commises par ses jeunes joueurs qui avaient dû improviser et créer des choses qu'ils n'avaient jamais pratiquées. Il a cependant ajouté que les baisses d'intensité et les erreurs consécutives sur les services n'étaient pas acceptables.
Pascal a cependant reconnu que sa formation avait beaucoup profité de ses deux affrontements face au Crimson. Au chapitre du jeu collectif, mais aussi de l'apprentissage de certains individus. «Olivier Jannini, auteur de 54 attaques marquantes en deux matchs, a été la révélation de la courte série. Le passeur Marc-André Morency s'en est bien sorti, même s'il a dû évoluer dans un système de jeu différent de celui qu'il pratique habituellement. Et Sylvain Beneix, un réserviste, a eu suffisamment de volume de jeu pour se sentir à l'aise lors de sa prochaine présence sur le court.»
Questionné sur ce que ses joueurs devraient améliorer au cours des prochaines semaines s'ils voulaient aspirer à un autre titre national, l'entraîneur-chef a indiqué qu'ils ne devraient plus décrocher mentalement sur des choses simples dans les moments-clés. «Notre travail au cours des six prochaines semaines ne sera pas au niveau technique. Il sera au niveau de la concentration et de la prise de décision. Mais nous aurons plusieurs matchs prochainement et ça devrait nous aider.»