Équipe Canada junior a montré de belles choses lors des matchs préparatoires en vue du Championnat mondial en disposant de la République tchèque et la Suisse par un total de 17-1. La troupe de Dominique Ducharme amorcera la compétition mardi avec un bon test, face à la Finlande.

Vitesse et profondeur, les atouts d'Équipe Canada junior

HAMILTON — Il n’y a pas de jeunes étoiles comme Connor McDavid ou Mitch Marner au sein d’Équipe Canada junior cette année. Cependant, l’équipe veut suivre des consignes claires: éliminer l’espace et le temps de l’adversaire pour récupérer la rondelle le plus vite possible.

L’entraîneur-chef Dominique Ducharme et les dirigeants de Hockey Canada Shawn Bullock et Joël Bouchard ont assemblé un groupe qui est rapide et équilibré dans l’objectif de gagner l’or au Championnat mondial de hockey junior, à compter de mardi, à Buffalo.

«Notre but quand nous perdons la rondelle est de la récupérer le plus rapidement possible, a indiqué Ducharme, vendredi. Nous voulons nous assurer d’appliquer de la pression pour la récupérer en séparant l’adversaire de la rondelle.»

Un seul joueur au sein de l’équipe - le défenseur Cale Makar - a été sélectionné parmi les 10 premiers joueurs lors de son année de repêchage. L’Avalanche du Colorado l’a choisi au quatrième rang l’été dernier. Le suivant est l’attaquant Michael McLeod, sélectionné au 12e rang par les Devils du New Jersey en 2016. La majorité de l’équipe est donc composée de joueurs ayant été repêchés en deuxième ronde ou encore plus loin.

La formation canadienne inclut toutefois le meilleur pointeur de la Ligue de l’Ontario, Jordan Kyrou (un choix de deuxième ronde des Blues de St. Louis en 2016), et le joueur par excellence de la Ligue de l’Ouest la saison dernière, Sam Steel (repêché 30e au total par les Ducks d’Anaheim en 2016). Taylor Raddysh (choix de deuxième ronde du Lightning de Tampa Bay en 2016) et Robert Thomas (repêché 20e au total par les Blues en 2017) ont aussi démontré l’étendue de leur talent lors des matchs préparatoires.

«Je crois que nous avons quatre trios, 13 attaquants, qui peuvent contribuer offensivement», a dit Dillon Dubé, un choix de deuxième tour des Flames de Calgary en 2016.

Sept «vétérans»

Dubé, Raddysh et McLeod font partie du groupe de sept joueurs qui sont de retour après avoir aidé le Canada à gagner l’argent l’an dernier. Les défenseurs Jake Bean, Kale Clague et Dante Fabbro, ainsi que le gardien Carter Hart, sont les autres joueurs de retour.

«Tous ceux qui ont déjà vécu le tournoi savent à quoi s’attendre. L’expérience, ça ne s’achète pas, a noté Ducharme. Ça peut les aider à atteindre un autre niveau, mais ça peut aussi être utile aux autres joueurs dans l’équipe, qui peuvent se tourner vers eux au cours du tournoi.»

Victor Mete, qui a été prêté par le Canadien de Montréal pour le tournoi, fait partie d’un groupe intéressant à la ligne bleue qui pourrait bien être la force de l’équipe canadienne. Conor Timmins, Cal Foote et Josh Mahura, qui a été rappelé comme réserviste puisque Fabbro se remet d’une contusion au bas du corps, complètent la brigade défensive.

«Nous avons un groupe très responsable défensivement cette année, a mentionné le gardien réserviste Colton Point. Notre défensive peut neutraliser l’adversaire.

«Si vous voulez gagner des tournois, vous devez avoir un bon groupe en défensive.»

Un bon test d'entrée de jeu

Après avoir écrasé la République tchèque 9-0 et la Suisse 8-1 en matchs préparatoires, le Canada vivra un premier vrai test en ouverture du tournoi, le 26 décembre, quand il affrontera la Finlande.

Les Finlandais voudront faire oublier leur neuvième place de l’an dernier, eux qui avaient pourtant gagné l’or l’année précédente à Helsinki. L’attaquant Aleksi Heponiemi sera à surveiller, lui qui domine la Ligue de l’Ouest avec 71 points, dont 19 buts, en 29 matchs avec les Broncos de Swift Current cette saison. Les défenseurs Juuso Valimaki, Eemeli Rasanen et Henri Jokiharju évoluent aussi dans le hockey junior majeur canadien.

«Ils ont des défenseurs mobiles, a noté Ducharme. Ils ont aussi quelques attaquants qui peuvent marquer des buts. C’est un groupe talentueux et nous nous attendons à un match serré. Nous allons devoir être à notre meilleur.»

Le Canada affrontera ensuite la Slovaquie le 27 décembre et les États-Unis le 29 décembre, dans un match présenté à l’extérieur au New Era Field. La troupe de Ducharme complétera le tour préliminaire en affrontant le Danemark le 30 décembre. Les quarts de finale commenceront le 2 janvier.

***

Ryan Poehling, premier choix du Canadien au dernier repêchage, portera les couleurs américaines au Championnat mondial junior.

POEHLING SE TAILLE UNE PLACE AVEC L'ÉQUIPE AMÉRICAINE

L’espoir du Canadien de Montréal Ryan Poehling s’est taillé un poste au sein de la formation américaine qui participera au Championnat mondial de hockey junior.

USA Hockey a dévoilé samedi sa formation en prévision du tournoi qui aura lieu à Buffalo à compter du 26 décembre et Poehling fait partie du groupe de 13 attaquants.

Âgé de 18 ans et sélectionné au 25e rang du dernier repêchage par le Canadien, Poehling en sera à sa première participation au tournoi.

L’équipe américaine est dirigée par l’entraîneur de Poehling à l’université St. Cloud State, Bob Motzko.

En 14 matchs cette saison avec St. Cloud State, Poehling a inscrit cinq buts et 11 aides.