«Non, je n’irai pas à la Maison-Blanche», avait déclaré l’ailier défensif Chris Long (photo) des Eagles, après la victoire au Super Bowl en février contre les Patriots.

Visite à la Maison-Blanche: libre choix chez les Eagles

LOS ANGELES — Les Eagles de Philadelphie, vainqueurs du dernier Super Bowl, se rendront à la Maison-Blanche pour rencontrer le président Donald Trump le mois prochain, mais les joueurs sont libres de participer ou non à cette cérémonie, a expliqué mardi l’entraîneur-chef de l’équipe, Doug Pederson.

«Nous sommes heureux d’aller [à la Maison-Blanche], mais en même temps, c’est une décision individuelle pour chaque joueur», a expliqué Pederson.

La saison dernière, Donald Trump avait critiqué avec virulence les joueurs qui posaient un genou à terre pendant l’hymne américain, exhortant même les propriétaires d’équipes à les congédier, ce qui a déplu à plusieurs joueurs des Eagles, qui participaient à ce mouvement.

Après leur victoire au Super Bowl en février contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, plusieurs joueurs avaient d’ailleurs rapidement indiqué qu’ils ne répondraient pas à l’invitation du président américain qui, comme le veut la tradition, reçoit les équipes américaines sacrées championnes dans les quatre ligues professionnelles majeures nord-américaines.

«Non, je ne pense pas que j’irai», avait ainsi déclaré le demi de sûreté Malcolm Jenkins, tandis que l’ailier défensif Chris Long, lui, avait été encore plus clair : «Non, je n’irai pas à la Maison-Blanche.»

En février, les champions de la NBA, les Warriors de Golden State, avaient choisi de refuser l’offre du président Trump. Lors du passage de l’équipe dans la capitale américaine, le 28 février, l’équipe avait plutôt choisi d’aller visiter le Musée national de l’histoire et de la culture afro-américaine. 

Plus récemment, la skieuse Lindsey Vonn, reine des disciplines de vitesse, et le patineur artistique Adam Rippon, ont boycotté la réception organisée à la Maison-Blanche pour les sportifs de retour des Jeux olympiques et paralympiques de PyeongChang.