Tessa Virtue et Scott Moir ont offert la performance de leur vie lors des Jeux olympiques de PyeongChang.

Virtue et Moir nommés équipe de l’année

TORONTO — La pression à l’Aréna de Gangneung était palpable. Le monde entier était rivé à son téléviseur. Mais dans ce qui s’est avéré être les quatre minutes les plus mémorables des Jeux olympiques de PyeongChang, Tessa Virtue et Scott Moir ont offert la performance de leur vie.

Un pointage record leur a permis de remporter une troisième médaille d’or, faisant ainsi des danseurs canadiens les patineurs les plus décorés des Jeux olympiques. Virtue et Moir ont exécuté à la perfection un plan en or qu’ils avaient précédemment annoncé – avec un accueil mitigé – quand ils ont repris la compétition, 18 mois plus tôt.

« Quand nous avons annoncé notre retour à la compétition, personne n’en était heureux : les compétiteurs, les patineurs, notre famille, nos amis, même notre fédération. Tout le monde était surpris, car ça représentait un si gros risque, a déclaré Virtue. Peut-être que c’est parce que nous croyions tant en nous et en ce que nous pouvions faire. Nous sentions qu’il nous restait encore beaucoup à accomplir. »

Vendredi, Virtue et Moir ont été récompensés pour ce retour historique en remportant le prix d’équipe de l’année 2018 de La Presse canadienne. Les danseurs ont récolté 39 des 54 votes (72,2 %) au scrutin mené auprès de commentateurs et de responsables des sections sportives des médias à travers le pays.

« Virtue et Moir... ils sont maintenant comme Torvill et Dean, a déclaré Wayne Chamberlain, responsable des sections sportives chez Postmedia. Ils ont captivé le monde entier avec leur chat du cygne et ont ému plusieurs Canadiens. »

L’équipe canadienne de hockey junior qui a remporté l’or mondial 2018 à Buffalo a terminé au deuxième rang, avec cinq votes (9,3 %). Le Rouge et Or de l’université Laval, qui est demeuré invaincu avant de remporter la Coupe Vanier, a quant à lui terminé troisième, avec quatre voix (7,4 %).

« C’est incroyable. J’ai regardé les gagnants précédents afin d’avoir un peu de recul par rapport à cet honneur et je tentais de comprendre comment, 10 mois plus tard, les gens peuvent se souvenir de nous, a indiqué Virtue. Bien sûr, c’est un retour sur l’année, mais 10 mois après les Jeux, ça démontre ce que représentent les Olympiques au pays. »

Partenaires depuis plus de 20 ans, Virtue, de London, en Ontario, et Moir, d’Ilderton, sont les coqueluches des amateurs depuis leur médaille d’or remportée aux Jeux de Vancouver, en 2010.

Ils ont passé deux années sans patiner à la suite de leur conquête de la médaille d’argent aux JO de Sotchi, en 2014, et sont revenus à la compétition en ayant qu’une chose en tête : l’or en Corée du Sud.