Ancien élève de Rémi Bizier au club Le Cogneur, Vincent Thibault mérite bien la courte pause de deux semaines qu'il compte maintenant s'accorder : il s'est battu six fois dans les huit derniers mois.

Vincent Thibault dominant face à Garcia

Vincent Thibault a vaincu sans peine Manuel Garcia par décision unanime, samedi soir, au Casino de Montréal. Le boxeur de Charlesbourg, 25 ans, demeure ainsi invaincu en six combats chez les professionnels.

Même si le K.-O. n'est jamais venu, Thibault (6-0, 2 K.-O.) a complètement dominé son duel face au Mexicain de 31 ans. Les juges ont remis des cartes de 60-53, 60-53 et 59-54. Garcia (15-15-2, 6 K.-O.) est même tombé au tapis à la cinquième reprise.

«Je suis content, on a travaillé certains trucs», a commenté Thibault, un peu comme s'il sortait d'un entraînement. «Quand je touche l'adversaire, je dois y aller de la bonne façon pour bien finir. Je suis une personne émotive, et j'ai tendance à m'emporter quand je touche l'autre. C'est là-dessus qu'on veut essayer de travailler», a-t-il ajouté.

Le pugiliste n'avait aucun point de repère face à Garcia, ne l'ayant jamais vu boxer — même pas sur vidéo — avant de se retrouver face à lui, samedi. Thibault s'est donc concentré sur la base, parvenant malgré tout à être plus incisif dans ses attaques pendant ce combat de six rounds.

«C'était un bon adversaire, a-t-il indiqué. Il savait boxer, il était tough. Je l'ai pincé avec des bons coups, c'est pas tout le monde qui serait resté debout. Je suis vraiment content de l'adversité que j'ai eue. À chaque combat, on monte une petit marche.»

L'ancien élève de Rémi Bizier au club Le Cogneur mérite bien la courte pause de deux semaines qu'il compte maintenant s'accorder : il s'est battu six fois dans les huit derniers mois.

Le combat de Thibault faisait partie de la sous-carte du duel opposant le Montréalais Steven Butler et l'Américain Carson Jones, duel remporté par Butler (24-1-1, 21 K.-O.) par arrêt de l'arbitre au septième round.