Maud Chapleau (14) s’est de nouveau distinguée pour le Rouge et Or avec plusieurs attaques marquantes face aux Citadins de l’UQAM. Grâce à une d’elles, la porte-couleurs lavalloise a forcé la tenue du cinquième et ultime set.

Victoire in extremis des volleyeuses du R et O

À force de travail et de résilience, les volleyeuses du Rouge et Or de l’Université Laval l’ont emporté vendredi au PEPS en cinq sets sur les Citadins de l’UQAM, une équipe composée de joueuses plus grandes et plus fortes physiquement qui menait le circuit québécois de volleyball universitaire.

Remportant le dernier set par la marque de 15 à 8 grâce entre autres à de solides attaques de Marianne Saint-Aubin, le Rouge et Or a pu consolider sa troisième place au Québec et améliorer sa fiche à six victoires et trois défaites.

«L’UQAM était en tête, mais ce n’est pas la plus grande puissance au Québec. Une parité s’est établie depuis quelques années, un peu comme au collégial. Ça se passe sur le terrain et tout le monde peut battre tout le monde», a résumé l’entraîneur du Rouge et Or, Danny Da Costa.

Rester calmes

«Dans le troisième set, on perdait 9 à 1 et on a finalement perdu 28 à 26. Les filles sont restées calmes, c’est ce qu’on essaie de leur transmettre. Nous ne sommes pas les plus grandes, ni les plus puissantes, mais ce qu’on fait, on le fait quand même bien. La cohésion de notre équipe a beaucoup à voir dans nos succès», enchaîne-t-il.

À sa première saison avec le Rouge et Or, Da Costa est satisfait de ce qu’il a réussi à accomplir avec la douzaine d’athlètes sous sa férule. «Ce n’est pas que Maud [Chapleau], qui a encore connu un fort match, mais c’est aussi Marianne, nos liberos et notre passeuse Élizabeth Cavan qui a connu un bon match. C’est une victoire d’équipe.»

Bon Travail

Tout le long du match, les joueuses du Rouge et Or ont dû travailler fort pour remonter la pente ou maintenir leur avance. Elles avaient pris les devants dans le premier set, mais les Citadins sont revenues de l’arrière et ont égalé le pointage 12 à 12. Les visiteuses n’ont ensuite plus perdu les devants, l’emportant 25 à 20 malgré une tentative de remontée tardive des locales.

Le Rouge et Or a entrepris le deuxième set en force, prenant les devants grâce aux attaques marquantes de Maud Chapleau, mais voyant les Citadins se rapprocher et réduire l’écart à 20 à 19. Les protégées de Danny Da Costa ont toutefois terminé en force pour gagner le second set 25 à 20.

En avance 20 à 14 dans le quatrième set, le Rouge et Or avait encore dû travailler fort devant des Citadins qui refusaient de s’avouer vaincues et qui ont fait grimper le pointage jusqu’à 24 à 23. C’est encore une attaque marquante de Maud Chapleau qui a forcé la tenue du cinquième et ultime set.