Le quart-arrière des Titans de Limoilou, Olivier Bamrounsavath, a été malmené par la défensive de Lévis-Lauzon.

Victoire décevante pour les Faucons

Le langage corporel de Pierre-Alain Bouffard ne laissait aucun doute. Pendant son discours d'après-match à ses joueurs, il n'était pas heureux, malgré la victoire de 45-29 acquise sur le terrain des Titans de Limoilou, samedi.
«Je suis vraiment désappointé. Surtout de la façon dont la défensive est sortie. On peut jouer vraiment mieux que ça, on le sait. Mais on n'exécute pas. Les gars ne sont pas capables d'avoir de constance», a déploré l'entraîneur-chef des Faucons de Lévis-Lauzon, qui présentent une solide fiche de cinq victoires contre une défaite depuis le début de la saison.
«On a une bonne saison! Mais le but, c'est de devenir meilleur, de progresser, d'aller au bout de notre potentiel. Et présentement, ce n'est pas ce qu'on fait», a aussi dit Bouffard.
Samedi, un éclatant début de rencontre a fait la différence en faveur des visiteurs dans ce match de la division 1 du football collégial. Grégoire Noël a inscrit un touché sur une passe d'Adrien Guay après seulement 80 secondes, puis Louis-Pierre Nappert a porté le ballon dans la zone payante trois minutes plus tard. L'offensive des Titans avait à peine touché au ballon, c'était déjà 14-0.
Limoilou a effectué une belle remontée en deuxième demie, ramenant l'écart à six points (35-29) au quatrième quart. Mais un placement de Nicolas Cremer - le seul du match - et un touché de Joanik Masse ont scellé l'issue de l'affrontement. Ce dernier a poursuivi sa saison de rêve, gagnant 236 verges en 37 courses. Il porte son total à 1428 verges en seulement six rencontres.
Le record de 2095 appartient depuis 1998 à Jean-Michel Paquette (Trois-Rivières). Il reste trois matchs à Masse pour l'atteindre.
Apprendre à la dure
Pendant que Bouffard parlait fermement - mais calmement - à ses joueurs, la voix de Dave Parent portait davantage. Malgré une belle bataille de son équipe après le lent début, lui aussi était insatisfait.
«On n'a pas appris des erreurs de la semaine passée et des autres semaines. On a couru après 14 points toute la game. On joue à leur jeu au lieu de jouer au nôtre. [...] Les gars apprennent à la dure au lieu d'apprendre de la bonne manière», a soutenu Parent, vantant malgré tout la détermination de ses jeunes Titans (3-3).
Avec moins de trois minutes à faire, le match a été assombri par la sérieuse blessure à la jambe de Pier-Olivier Cadoret, des Titans. Le porteur de ballon est resté allongé sur le dos plusieurs minutes, pendant que le personnel médical s'occupait de lui. Il a quitté le campus de Charlesbourg en ambulance.
Le CNDF renversé
Un peu plus à l'ouest, le Notre-Dame du Campus Notre-Dame-de-Foy (3-3) s'est fait renverser 41-15 par les Cougars de Lennoxville (5-1), à Saint-Augustin. Le match était chaud jusqu'au troisième quart, alors que les locaux menaient 8-7.  Une série de quatre revirements du CNDF en autant de possessions a toutefois ouvert la porte aux visiteurs. Au début du quatrième quart, c'était soudainement 34-8 pour les Cougars.
En soirée, à Sainte-Foy, les Élans de Garneau (1-5) ont échappé un match important, perdant 35-24 contre les Nomades de Montmorency (1-5), sans victoire jusque-là.