Le Suisse Roger Federer, 35 ans, a fait un retour à la compétition après une pause de six mois à la suite d'une intervention chirurgicale au genou gauche. Mardi, il l'a emporté 6-1, 7-5, 6-2 aux dépens de Mischa Zverev, le joueur qui avait éliminé le favori Andy Murray du tournoi deux jours plus tôt.

Venus et Federer prennent un coup de jeune

Malgré tous leurs succès en grand chelem, Venus Williams et Roger Federer se sont montrés quelque peu surpris de se retrouver en demi-finales aux Internationaux d'Australie.
Les blessures, la maladie et l'âge frappent les meilleurs athlètes, même Federer, lauréat de 17 tournois majeurs, et Williams, septuple championne en simple, qui a surmonté une maladie qui sape l'énergie, mais qui joue son meilleur tennis depuis qu'on lui a diagnostiqué le syndrome de Sjogren en 2011.
«J'ai beaucoup à offrir, j'ai beaucoup à donner au tennis. J'ai l'impression d'avoir beaucoup de bon tennis en moi», a déclaré Williams lorsqu'on lui a demandé pourquoi elle n'avait pas pris sa retraite quand on lui a diagnostiqué la maladie qui cause aussi des douleurs articulaires. «Quand vous avez ce sentiment, vous continuez. C'est l'excitation d'avoir l'opportunité de compétitionner à mon meilleur niveau.»
Williams, 36 ans, a vaincu Anastasia Pavlyuchenkova 6-4, 7-6 (3), mardi, devenant la joueuse la plus âgée à se qualifier pour les demi-finales des Internationaux d'Australie depuis le début de l'ère moderne du sport, en 1968. Elle fera face à CoCo Vandeweghe, l'Américaine qui a vaincu Garbine Muguruza, championne des Internationaux de France, 6-4, 6-0 dans l'autre quart-de-finale.
Williams a progressé au fil du tournoi sans perdre un set et elle veut que ça se poursuive ainsi en demi-finales. «C'est merveilleux de commencer l'année de cette façon», a déclaré Williams, qui n'avait pas atteint les demi-finales en Australie depuis 2003, l'année où elle a perdu la finale face à sa soeur Serena. «Je veux aller plus loin.»
Blessure au genou
Pour sa part, Federer, 35 ans, fait son retour à la compétition après une pause de six mois à la suite d'une intervention chirurgicale au genou gauche. Mardi, il l'a emporté 6-1, 7-5, 6-2 aux dépens de Mischa Zverev, le joueur qui avait éliminé le favori Andy Murray du tournoi deux jours plus tôt.
Federer a gagné les cinq premiers jeux en 12 minutes, donnant le ton à une victoire facile pour se qualifier pour sa 41e demi-finale en grand chelem et sa 13e à Melbourne.
Au début du tournoi, il ne savait pas trop à quoi s'attendre. «Gagner des matchs consécutifs au meilleur de cinq sets contre des joueurs de premier plan, c'était pour moi le grand point d'interrogation, de savoir si je pouvais le faire dès le début à mon retour, a déclaré Federer. Je sentais que j'allais être en danger chaque jour en situation de match. Maintenant que je suis en demi-finale, le fait de me sentir aussi bien et de jouer aussi bien, c'est une énorme surprise pour moi.»
L'adversaire de Federer en demi-finale sera Stanislas Wawrinka, qui a mérité son premier titre majeur en Australie en 2014. Wawrinka a vaincu Jo-Wilfried Tsonga 7-6 (2), 6-4, 6-3.
Lucic-Baroni en demi-finale
Mirjana Lucic-Baroni a causé la surprise en battant la Tchèque Karolina Pliskova 6-4, 3-6 et 6-4, accédant ainsi aux demi-finales des Internationaux d'Australie. Classée 79e au classement de la WTA, la Croate de 34 ans a dominé 42-23 pour les coups gagnants, méritant la victoire en une heure et 47 minutes. Chacune des joueuses a obtenu sept bris.
Lucic-Baroni atteint une première demi-finale de grand chelem depuis 1999, à Wimbledon.
Elle va maintenant se frotter à Serena Williams, qui a réglé le cas de Johanna Konta en 75 minutes, 6-2 et 6-3.  AP
Raonic veut participer à la Coupe Davis, mais...
Milos Raonic a confirmé qu'il souhaite être de la partie le mois prochain pour la confrontation entre l'équipe canadienne et la Grande-Bretagne.
Les succès de Milos Raonic aux Internationaux d'Australie pourraient avoir une incidence sur sa participation au prochain rendez-vous de l'équipe canadienne de Coupe Davis.
Raonic, qui affrontait Rafael Nadal en quarts de finale à Melbourne, dans la nuit de mardi à mercredi, a confirmé qu'il souhaite être de la partie le mois prochain pour la confrontation de première ronde du groupe mondial contre la Grande-Bretagne. Mais le capitaine de l'équipe canadienne a préféré se montrer prudent au moment d'annoncer son équipe.
«Pour être clair, Milos a démontré l'intérêt de venir et il est nommé au sein de notre équipe, mais sa présence n'est pas encore confirmée à 100 %», a prévenu Martin Laurendeau lors d'une conférence téléphonique depuis Hawaï où il assiste à un tournoi challenger.
«Évidemment, il faut voir comment le reste du tournoi en Australie va se dérouler pour lui. Il a certes démontré beaucoup d'intérêt. Mais c'est encore trop tôt pour confirmer.»
Outre Raonic, troisième joueur mondial, Vasek Pospisil, le vétéran Daniel Nestor et le nouveau-venu Denis Shapovalov ont également été nommés au sein de l'équipe canadienne pour cette confrontation qui aura lieu du 3 au 5 février et qui sera disputée en salle au TD Place d'Ottawa.
Murray au repos
Le capitaine de la formation britannique, Leon Smith, a pour sa part choisi dans un premier temps de ne pas retenir les services d'Andy Murray, numéro 2 mondial, soulignant qu'il avait besoin de repos après son élimination surprise en Australie. Il n'a toutefois pas exclu de l'intégrer ultérieurement si Murray changeait d'avis.
Pour l'instant, les Britanniques feront confiance à Kyle Edmund, numéro 46, et Daniel Evans, numéro 51, ainsi qu'aux spécialistes du double Jamie Murray et Dominic Inglot.
Comme c'est souvent le cas en Coupe Davis, le double est souvent déterminant et Laurendeau convient que ce sera encore le cas. «Ça va être un match très serré, palpitant, a-t-il dit. Jamie Murray est l'un des meilleurs joueurs de la planète en double et Dominic Inglot est un grand gaillard très puissant au service. Mais un vétéran comme Daniel Nestor et un excellent joueur de double comme Vasek Pospisil ont démontré qu'ils sont capables de gagner à la maison et de jouer du gros tennis en double à la Coupe Davis.»
C'est la première fois que le Canada fera face à la Grande-Bretagne en Coupe Davis depuis 1967. La Grande-Bretagne l'avait alors emporté 4-1. Champions en 2015, les Britanniques occupent actuellement le deuxième rang du classement de la Coupe Davis.
Le Canada, 12e au classement, évolue au sein du groupe mondial pour une sixième année consécutive. Au cours de cette période, il a obtenu les meilleurs résultats de son histoire en participant au carré d'as en 2013 et aux quarts de finale en 2015.  La Presse canadienne