Malgré sa victoire au premier tour à Londres, Venus Williams s'est dite dévastée par l'accident de voiture survenu au début du mois de juin qui a coûté la vie à un homme et dont elle est à l'origine.

Venus émotive après sa première victoire depuis l'accident

Venus Williams a remporté son premier match de tennis depuis qu'elle fait l'objet d'une action en justice intentée par la famille d'un homme de la Floride qui est décédé lors d'un accident qu'elle a provoqué selon la police.
Williams, 10e tête d'affiche, a vaincu Elise Mertens 7-6 (7), 6-4, au premier tour de Wimbledon, qu'elle a remporté à cinq reprises.
La semaine dernière, Williams a été poursuivie par la succession de l'homme décédé 13 jours après l'accident de voiture. Cette poursuite a été intentée le lendemain que la police de Palm Beach Gardens ait publié un rapport indiquant que Williams avait causé l'accident du 9 juin. «Il n'y a pas vraiment de mots pour décrire à quel point c'est accablant et... oui. Je suis totalement dévastée...» a réagi l'Américaine avant d'éclater en larmes.
Sur le court no 1, Williams a dû patienter pendant un délai de pluie de 33 minutes pour concrétiser sa victoire. Elle a détenu deux balles de match avant l'arrivée de la pluie. Le jeu a été interrompu alors que Williams menait 5-3 et à 40-40 au deuxième set. Lorsque le match a repris, Mertens a conservé son service pour faire 5-4, mais Williams a gagné le match au service.
Abanda passe, pas Bouchard
François Abanda a eu raison de la Japonaise Kurumi Nara 6-2, 6-4.
La journée a été mitigée pour les Canadiens en action en lever de rideau du tournoi. La Montréalaise François Abanda a eu raison de la Japonaise Kurumi Nara 6-2, 6-4 tandis que Denis Shapovalov, champion junior à Wimbledon en 2016, a subi l'élimination, mais non sans avoir offert une solide résistance au Polonais Jerzy Janowicz, vainqueur 6-4, 3-6, 6-3, 7-6 (2).
Eugenie Bouchard a quant à elle laissé entrevoir de belles choses en remportant le premier set de son duel face à l'Espagnole Carla Suarez Navarro 6-1, mais elle a perdu les deux suivants par le même pointage.
Medvedev créé la surprise
Du côté masculin, Daniil Medvedev, 49e joueur mondial, a créé la première surprise du tournoi en éliminant Stanislas Wawrinka en quatre sets. Le jeune Russe de 21 ans, no 5, a triomphé 6-4, 3-6, 6-4, 6-1 à ses débuts sur le court central.
Medvedev connaît une bonne séquence sur le gazon ayant atteint les quarts de finale du tournoi Ricoh aux Pays-Bas, les quarts de finale au Queen's et les demi-finales à Eastbourne la semaine dernière.
Murray nerveux
Le tenant du titre Andy Murray a entrepris le tournoi avec une victoire, prenant la mesure d'Alexander Bublik 6-1, 6-4, 6-2.
Murray a entrepris le tournoi après avoir déclaré forfait pour deux matchs amicaux en raison d'une hanche douloureuse. «J'étais quelque peu nerveux ce matin, a mentionné Murray. Je n'ai pas pu faire autant que j'aurais voulu pour me préparer.»
Simona Halep, deuxième tête de série, et Madison Keys, no 17, ont aussi triomphé.
Halep, vaincue en finale des Internationaux de France, a eu raison de la Néo-Zélandaise Marina Erakovic 6-4, 6-1. Keys a disposé de la Japonaise Nao Hibino 6-4 et 6-2.
Keys, qui est droitière, disputait son premier match depuis qu'elle a été opérée une deuxième fois à son poignet gauche. «Ce n'est évidemment pas parfait, a déclaré Keys. Je n'ai pas réussi à faire les répétitions que j'aurais voulu faire, mais ça va bien. Je ne souffre plus. C'est vraiment tout ce qui me préoccupe.»
Nick Kyrgios a pour sa part abandonné après avoir perdu les deux premiers sets de son match. L'Australien, no 20, tirait de l'arrière 6-3, 6-4 aux dépens du Français Pierre-Hugues Herbert quand il a fait appel au soigneur pour un problème à la hanche gauche. Il a ensuite décidé de renoncer à poursuivre le match.
Kyrgios avait aussi abandonné en raison d'une blessure en première ronde du tournoi de Queen's.
Jo-Wilfried Tsonga, deux fois demi-finaliste à Wimbledon, a également obtenu son billet pour la deuxième ronde. Le Français, 12e tête de série, a battu le Britannique Cameron Norrie 6-3, 6-2, 6-2.

Kvitova savoure un gain devant son chirurgien

De retour sur le gazon anglais où elle a été couronnée deux fois, un peu plus de six mois après avoir été coupée au couteau par un intrus, chez elle, Petra Kvitova a gagné 6-3 et 6-4 face à la Suédoise Johanna Larsson.
Le chirurgien qui a réparé la main gauche de Petra Kvitova était dans les gradins du court central à l'occasion de son match de premier tour à Wimbledon, lundi. «C'était un très beau geste de sa part, a dit la Tchèque de 27 ans, qui est gauchère. Je suis vraiment contente qu'il ait accepté l'invitation. Lui et sa femme sont venus m'encourager.»
De retour sur le gazon anglais où elle a été couronnée deux fois, un peu plus de six mois après avoir été coupée au couteau par un intrus, chez elle, Kvitova a gagné 6-3 et 6-4 face à la Suédoise Johanna Larsson. Tous les doigts de sa main gauche ont été blessés lors de l'attaque survenue à la fin décembre. Dans l'immédiat, Kvitova n'était pas certaine de pouvoir rejouer au tennis.
Les cicatrices lui rappellent ce qui est arrivé, mais une crème qu'elle applique souvent, lors des changements de côté, pourrait l'aider à augmenter la force dans sa prise de raquette. Cette crème est une habitude de longue date, qui remonte à avant cette blessure.
Elle a repris l'entraînement peu avant Roland-Garros, où elle s'est inclinée au deuxième tour. Elle s'est ensuite imposée sur gazon à Birmingham à la Classique Aegon, une belle rampe de lancement vers Wimbledon, où elle a régné en 2011 et 2014. Hésitante au départ contre Larsson (trois doubles fautes tôt dans le match), Kvitova a retrouvé ses repères et a gagné en 84 minutes, grâce notamment à quatre bris. Elle a mis la touche finale avec son septième as de la rencontre. «C'était une grande motivation pour moi de pouvoir à nouveau jouer ici à Wimbledon», a dit Kvitova, la 11e tête d'affiche.
Sa prochaine rivale sera l'Américaine Madison Brengle, tombeuse de la Néerlandaise Richel Hogenkamp, 6-3 et 6-3.  AP