Éric Lapointe, nommé deux fois le joueur par excellence du football universitaire canadien et membre du Temple de la renommée du football canadien, a répété à maintes reprises pendant la saison morte qu’il pourrait réunir un groupe d’hommes d’affaires locaux pour l’achat de la concession de la LCF s’il était approché par la ligue.

Vente des Alouettes: Lapointe rejoint le groupe de Starke

MONTRÉAL — Clifford Starke a augmenté ses chances de se porter acquéreur des Alouettes de Montréal. L’homme d’affaires montréalais a déclaré jeudi que l’ex-joueur des Oiseaux Éric Lapointe s’était joint à son groupe à titre de «conseiller stratégique dans un rôle plus important».

Lapointe, nommé deux fois le joueur par excellence du football universitaire canadien et membre du Temple de la renommée du football canadien, a répété à maintes reprises pendant la saison morte qu’il pourrait réunir un groupe d’hommes d’affaires locaux pour l’achat de la concession de la LCF s’il était approché par la ligue.

«C’était important de compter Éric parmi nous parce que nous avons vu ses qualités avec son groupe, sa passion, son dévouement envers les Alouettes, et à quel point il souffre de voir l’état dans lequel se trouvent les Alouettes actuellement, a noté Starke. Nous voulons simplement nous entourer des meilleures personnes disponibles afin de concrétiser cet achat, puisqu’au moment où de nombreux groupes se retirent de la course, nous souhaitons démontrer que nous sommes toujours intéressés, car c’est un projet qui nous tient à cœur.»

Le commissaire de la LCF Randy Ambrosie a déjà mentionné que la ligue ne négocie qu’avec un seul groupe d’acheteurs potentiels. Une source au sein du circuit a révélé à La Presse canadienne que ce partenariat est mené par les Montréalais Peter et Jeffrey Lenkov. Peter Lenkov, qui est âgé de 55 ans, est un producteur à Hollywood, tandis que Jeff Lenkov, qui est âgé de 53 ans, est un avocat en Californie.

Starke, qui est âgé de 35 ans, a annoncé en avril sa volonté d’acheter les Alouettes. Il a cependant récemment été informé par la LCF qu’il avait été écarté de la course pour l’achat de la concession montréalaise.

Starke a néanmoins présenté une offre d’achat modifiée au commissaire de la LCF la semaine dernière. L’équipe est présentement sous la tutelle de la ligue, après avoir racheté le 31 mai dernier l’équipe de l’homme d’affaires américain Bob Wetenhall et de son fils, Andrew.

«Elle [l’offre modifiée] a été présentée à la LCF et au Bureau des gouverneurs, a confié Starke. Nous avons dépassé le stade des vérifications financières pour comprendre la situation des Alouettes.

«Nous ne lâcherons pas le morceau. Je crois que nous sommes le seul groupe qui démontre encore de la volonté dans ce dossier, parce que la plupart des gens sont soit sur le point, ou se sont déjà retirés du processus après avoir réalisé dans quelle situation financière se trouvent les Alouettes. Nous menons donc un blitz à tous les niveaux, car nous croyons fermement que, du point de vue de la LCF, personne ne peut offrir de meilleure opportunité pour relancer la concession que nous. Nous souhaitons tout simplement que la LCF ne choisisse pas un groupe qui ne convienne pas à la situation actuelle.»

Pas de démarches après le 2 juillet

Starke est le président de Hampstead Private Capital et a agi à titre de conseiller et/ou de directeur au sein de plus de 15 entreprises cotées en bourse. Il a mentionné que son groupe accueillera bientôt dans ses rangs encore plus de personnes qualifiées, mais qu’il ne poursuivra pas ses démarches pour se porter acquéreur des Alouettes après le 2 juillet.

«Maintenant que nous comptons sur Éric, les dominos tomberont en place, non seulement au sein de notre administration, mais aussi parmi nos conseillers stratégiques, a-t-il dit. Nous confirmerons que le 2 juillet sera notre dernière journée dans la course [à l’achat de la concession]. Ce sera la dernière journée où nous accepterons de discuter de notre offre.» 

La LCF n’a toujours pas commenté la situation.