La Baieriveraine Valérie Maltais a connu un excellent baptême du feu en patinage de vitesse longue piste, avec une 7e place du groupe au 1500m, samedi, et une 2e place du groupe B au 5000m, dimanche, lors de la 3e étape de la Coupe du monde du monde tenue en Pologne.

Valérie Maltais réussit son baptême du feu

Isabelle Weidemann a mis la main sur la médaille d’argent du 5000m féminin, lors de la dernière journée de compétition à la Coupe du monde de patinage de vitesse longue piste disputée à Tomaszow Mazowiecki, en Pologne. Quant à Valérie Maltais, après son baptême du feu, samedi, avec une septième place dans le groupe B du 1500m, la Baieriveraine a terminé au deuxième rang du groupe B du 5000m féminin avec un temps de 7mn17,628.

Weidemann a maintenu un rythme régulier tout au long de la course, ce qui lui a valu un temps de 7mn06,190, à un peu plus d’une seconde de la médaillée d’or, la Néerlandaise Esmee Visser (7:05,188). La Russe Natalia Voronina (7mn08,686) a complété le podium en méritant le bronze, ce qui a laissé Ivanie Blondin, d’Ottawa, en quatrième place (7mn10,220). Weidemann a ainsi décroché sa deuxième médaille individuelle de la saison, elle qui a raflé l’or au 3000m il y a deux semaines à Tomakomai, au Japon.

Pour Valérie Maltais, ces premiers résultats lui apportent pleinement satisfaction. Son chrono de 7mn17,628 l’a placée à 3,33 secondes de la Néerlandaise Carien Kleibeuker, gagnante de la course. « J’étais nerveuse à l’approche de cette course puisque j’avais peur de la douleur d’un 5000m », a-t-elle admis avec un sourire. « Mais j’ai surmonté cette peur et je l’ai affronté d’une bonne manière. La glace est difficile ici puisqu’elle ne glisse pas beaucoup, mais je me suis adaptée et j’ai suivi mon plan du mieux que j’ai pu. C’est un excellent début pour moi! », a indiqué celle qui poursuivra son apprentissage et qui continuera d’acquérir de l’expérience la semaine prochaine, lors de la 4e étape à Heerenveen, aux Pays-Bas. La Baieriveraine pourra alors se mesurer aux patineuses du groupe A.

Le Canada a fini sixième (1mn29,710) au sprint par équipe chez les femmes, épreuve à l’issue de laquelle le Japon, la Russie et les Pays-Bas ont accédé au podium. Au sprint masculin par équipe, le Canada a pris la neuvième place (1mn47,960), tandis que les médailles sont allées à la Norvège, aux Pays-Bas et à la Russie.