Nesta Carter et Usain Bolt célèbrent la victoire de la Jamaïque au relais 4 X 100 m à Pékin, le 22 août 2008.

Usain Bolt perd une médaille d'or en raison d'un coéquipier dopé

Le Jamaïcain Usain Bolt a perdu l'une de ses neuf médailles d'or olympiques en raison du cas de dopage de son coéquipier Nesta Carter.
Le Comité international olympique (CIO) a indiqué que les nouvelles analyses des échantillons provenant des Jeux olympiques de 2008 ont démontré que Carter a subi un test positif pour du méthylhexanéamine, un stimulant interdit.
Carter et Bolt ont été coéquipiers victorieux du relais 4X100 mètres des Jeux de Pékin, en compagnie de Michael Frater et Asafa Powell. Ils avaient établi une marque mondiale en franchissant la distance en 37,10 secondes. Carter était parti premier; Bolt, troisième.
Pour le CIO, «l'équipe jamaïcaine est disqualifiée» et doit retourner «ses médailles, épinglettes et diplômes».
Le relais des Jeux de Pékin avait permis à Bolt de compléter le premier de trois balayages consécutifs aux 100, 200 et 4X100 m aux JO.
Bolt avait établi de nouvelles marques mondiales lors de ses trois conquêtes au Nid d'Oiseaux, entrant dans la légende de l'athlétisme.
«Je veux partager cela avec mon équipe, avait-il dit après avoir complété son tour du chapeau, en 2008. C'est grâce à eux que j'ai un nouveau record du monde aujourd'hui. Quand vous battez la marque mondiale au relais, vous êtes quatre fois plus heureux.»
Bolt et Carter conserveront leur médaille d'or obtenue lors du relais des Jeux de Londres, en 2012. Leur chrono de 36,84 secondes constitue toujours le record du monde. Bolt avait couru la dernière portion de ce relais.
Les deux hommes avaient aussi uni leurs efforts pour abaisser une première fois le record du monde à 37,04, lors des Championnats du monde 2011, tenus à Daegu, en Corée du Sud.
Âgé de 31 ans, Carter a fait équipe avec Bolt lors de trois Mondiaux consécutifs, de 2011 à 2015. Il a également remporté une médaille de bronze au 100 m des Mondiaux 2013, à Moscou, derrière Bolt et l'Américain Justin Gatlin.
Carter pourrait également être sanctionné par la fédération internationale, l'IAAF.
Trinité-et-Tobago devrait maintenant obtenir la médaille d'or ravie aux Jamaïcains. Le Japon se retrouverait alors avec l'argent et le Brésil grimperait sur le podium.
Possibilité d'appel
Carter a témoigné par vidéoconférence au cours d'une audience disciplinaire du CIO, tenue à Lausanne, le 17 octobre.
Le jugement du CIO fait mention que Carter a commencé à prendre des suppléments en 2008, sous la recommandation de son entraîneur, Stephen Francis.
«L'athlète a expliqué s'être soumis à plusieurs tests antidopage alors qu'il consommait (les suppléments) Cell Tech et Nitro Tech avant les Jeux de 2008 et n'avait jamais subi de test positif, lit-on dans le verdict. Il ne croyait donc pas que ces suppléments pouvaient contenir des produits interdits. Il ne comprenait pas comment la présence du méthylhexanéamine ait pu être décelée en 2016.»
Bien que le méthylhexanéamine n'était pas spécifiquement identifié dans la liste des produits proscrits en 2008, il faisait partie «de l'interdiction généralisée de stimulants ayant une structure chimique similaire ou ayant des effets biologiques similaires», a noté le panel disciplinaire du CIO.
Carter peut porter en appel ce jugement devant le Tribunal arbitral du sport. Le CIO a toutefois anticipé cet appel dans son verdict.
«Le TAS a confirmé que la présence ou l'utilisation de produits dont la définition s'apparente aux définitions génériques inscrites au registre des substances interdites peut être utilisée pour établir une infraction aux règles antidopage», a indiqué le panel dans sa décision.
Dans une décision séparée aussi rendue mercredi, une autre ex-championne olympique s'est vue retirer deux médailles d'argent des Jeux de Pékin.
Le CIO a indiqué que les nouveaux tests menés sur les échantillons de la Russe Tatiana Lebedeva ont prouvé l'utilisation du turinabol, un stéroïde anabolisant, et qu'elle est disqualifiée du saut en longueur et du triple saut, épreuves où elle pris la deuxième place.
Lebedeva a aussi remporté le saut en longueur des Jeux d'Athènes, en 2004. Elle avait également mis la main sur une médaille olympique d'argent et une autre de bronze au triple saut.