L’ancien des Diamants de Québec Dominic Bolduc (à droite sur la photo) quitte son poste de gérant cette année pour se concentrer sur ses fonctions de directeur général des Blue Sox. Jean-Michel Bédard prendra sa place dans l’abri thetfordois.
L’ancien des Diamants de Québec Dominic Bolduc (à droite sur la photo) quitte son poste de gérant cette année pour se concentrer sur ses fonctions de directeur général des Blue Sox. Jean-Michel Bédard prendra sa place dans l’abri thetfordois.

Une vitrine de choix pour les Blue Sox et la LBMQ

L’absence des Capitales de Québec et des Aigles de Trois-Rivières de la planète baseball cet été en raison de la pandémie de COVID-19 vient donner une vitrine de choix à la Ligue de Baseball Majeur du Québec (LBMQ) et aussi des renforts dans plusieurs cas. La saison de 15 matchs sera lancée en fin de semaine par un duel entre les Castors d’Acton Vale et les Pirates de Saint-Jean-sur-Richelieu samedi. Dimanche, les autres équipes sauteront à leur tour sur le terrain, dont les Blue Sox de Thetford Mines, sept fois champions du circuit au cours des huit dernières années.

L’ancien des Diamants de Québec Dominic Bolduc quitte son poste de gérant cette année pour se concentrer sur ses fonctions de directeur général des Blue Sox alors que Jean-Michel Bédard prendra sa place dans l’abri thetfordois. Questionné à savoir si les Blue Sox étaient un peu les Yankees de New York de la LBMQ avec leur montagne de titres, Bolduc, qui est avec l’équipe depuis le tout début, n’a pas nié. «Je pense qu’on est aussi détestés que les Yankees également!», a lancé en riant celui qui a quitté son poste de gérant pour des raisons familiales.

«J’aurai plus de temps pour m’occuper des équipes novice, atome et moustique de mes trois fils», indique-t-il. Alors que plusieurs de ses adversaires profiteront de la manne des joueurs des Capitales et des Aigles à la recherche d’un endroit pour garder la forme, les Blue Sox n’ont pour l’instant recruté aucun joueur qui évoluait dans la Ligue Can-Am de façon régulière l’an dernier.

Un «boost»

«Les joueurs de la Can-Am, ça va donner un boost à la ligue qui avait déjà une bonne crédibilité. Par contre, nous, on est aussi venus très proche d’avoir un joueur de gros calibre», explique Bolduc. Il faut savoir que les Blue Sox alignent déjà le voltigeur Douglas Toro, frère d’Abraham Toro des Astros de Houston. «Nous avons discuté avec Abraham et il était intéressé à venir à Thetford Mines, mais quand les Astros lui ont signalé qu’ils avaient besoin de lui à Houston, le projet est tombé à l’eau!», explique Bolduc.

Pendant ce temps, le Cactus de Victoriaville mettait la main sur deux joueurs des Capitales: le vétéran lanceur Karl Gélinas et le deuxième but David Glaude, échangé par les Aigles durant la saison morte. Les Cascades de Shawinigan, qui affronteront les Blue Sox dimanche, alignaient déjà depuis un an l’ancien droitier des Aigles Matthew Rusch. Deux autres anciens joueurs des Aigles le rejoignent cette année: le voltigeur Steve Brown, qui évoluait à Ottawa l'an dernier, et l’ancien espoir des Mets de New York Raphaël Gladu. Quant aux Brewers de Montréal, ils comptent toujours sur un trio d’anciens espoirs des majeures en Jonathan Malo, Josué Peley et Jean-Luc Blaquière.

Malgré tout, Dominic Bolduc ne s’en laisse pas imposer et considère que ses artilleurs Michel Simard et Jonathan Paquet, qui ont tous les deux déjà été repêchés par des organisations des majeures, sont du même calibre. Il pourra aussi bénéficier durant quelques matchs des services de l’ex-Capitales Dany Paradis-Giroux.

Gérant malgré lui

Quant à Bédard, il avoué que devenir gérant ne faisait pas partie de son plan de carrière, mais que les circonstances ont fait qu’il a abouti là cette année. «Je me suis fait reconstruire l’épaule au complet. Je pensais pouvoir jouer quand même, mais je ne suis pas capable de lancer à cause de mes hernies dans le dos. Ça sent la fin, mais ce poste me permet de rester dans le baseball même si «coacher», ce n’est pas mon dada!»

En fait, c’est par solidarité avec ses coéquipiers que Bédard a accepté le poste. «Depuis dix ans, nous sommes le même noyau, on se connaît bien et je voulais que l’équipe continue comme ça. Nous sommes une belle «gang» de vétérans, beaucoup d’anciens des Alouettes de Charlesbourg et quelques anciens des Diamants de Québec.» 

«Malgré tous les championnats, ce n’est jamais facile. L’an dernier, presque toutes les séries se sont rendues en sept matchs, mais on a toujours trouvé un moyen de gagner.»

Cette année, deux recrues fraîchement arrivées des Diamants de Québec se grefferont au noyau des Blue Sox: le premier but et receveur Raphaël Prémont et le joueur de champ intérieur Thomas Boutet. Et c’est l’as Michel Simard qui aura le départ dimanche, vraisemblablement contre son ancien coéquipier des Capitales Matthew Rusch.