Phillip Danault (à gauche) célébrant son but marqué en début de deuxième période en compagnie d'Andrew Shaw.

Une troisième victoire d'affilée pour le Canadien

MONTRÉAL — Il semble que le stress de participer à une fusillade après les trois périodes réglementaires et cinq minutes de prolongation est différent de celui d’effectuer un tir de pénalité pendant un match. C’est ce qu’à constaté Jonathan Drouin mercredi soir, même s’il s’est drôlement bien tiré d’affaires lors de la deuxième circonstance.

Drouin a donné le ton à une poussée de deux buts en deux minutes 18 secondes en marquant à l’aide d’un tir de pénalité et le Canadien de Montréal a défait les Sénateurs d’Ottawa 2-1 au Centre Bell.

Le but de Drouin était son cinquième de la saison et son deuxième en autant de matchs. C’était cependant la première fois depuis qu’il évolue dans la Ligue nationale de hockey qu’il devait s’exécuter dans pareille condition, après que Cody Ceci l’eut accroché par derrière tôt en deuxième période.

«J’étais bien plus nerveux [qu’en tirs de barrage], parce que les fans ne s’y attendent pas et toi non plus. En tirs de barrage, tu es assis sur le banc et tu sais que tu vas te faire appeler.»

Jonathan Drouin, lors de son tir de pénalité devant le gardien Mike Condon

Drouin a utilisé un tir des poignets presque à ras la glace, qui a donné sur le poteau à la droite de Mike Condon avant de bifurquer derrière la ligne rouge.

«J’avais deux stratégies en tête, et je ne dirai pas l’autre pour ne pas alerter les gardiens! Ils ont vu l’une des deux», a ajouté Drouin.

En touchant la cible, il devenait le premier joueur du Canadien à réaliser pareil exploit depuis Dale Weise, le 13 novembre 2014 contre Niklas Svedberg, des Bruins de Boston.

Phillip Danault, avec son 4e, a marqué l’autre but du Canadien face à Condon qui a réalisé 29 arrêts dans la défaite, à son premier départ en carrière contre son ancienne équipe.

Mark Stone (14e), en désavantage numérique au premier vingt, a été l’unique buteur des Sénateurs contre Carey Price.

Le gardien du Canadien a été moins occupé qu’à ses deux dernières sorties alors qu’il a fait face à 28 tirs.

Price n’a pas eu à être spectaculaire mais il a dû se montrer alerte en quelques occasions, incluant contre un vif tir des poignets de Mike Hoffman avec un peu moins de quatre minutes à écouler au troisième vingt. Il s’est aussi interposé devant Bobby Ryan dans les tout derniers instants du match.

Du coup, le Tricolore a signé un troisième gain d’affilée et a infligé aux Sénateurs un septième revers consécutif. Les hommes de Guy Boucher n’ont pas gagné depuis leurs deux victoires contre l’Avalanche du Colorado, en Suède, les 10 et 11 novembre. Durant cette période, ils n’ont marqué que neuf buts.

Le Canadien a également inscrit une cinquième victoire de suite aux dépens des Sénateurs, une séquence amorcée le 18 mars dernier au Centre Canadian Tire. Les Sénateurs n’ont pas battu la formation montréalaise depuis le 22 novembre 2016, à Montréal.

Après le match, le Tricolore s’est envolé vers Detroit pour le premier de deux duels en trois soirs contre les Red Wings. Il s’agira de la première de deux visites du Tricolore au Little Caesars Arena, le nouveau domicile des Red Wings après plus de 35 saisons au Joe Louis Arena.

Inactif depuis cinq matchs, le défenseur Shea Weber accompagne ses coéquipiers mais Claude Julien n’était pas en mesure de dire s’il serait à son poste. L’entraîneur-chef du Canadien n’a pas annoncé l’identité de son gardien en vue de cette rencontre.

Toujours après le match, le CH a annoncé le rappel de l’attaquant Daniel Carr du Rocket de Laval. Il va rejoindre l’équipe jeudi à Detroit.

Hommage à un ancien

Mark Recchi a eu droit à une belle ovation de la part des spectateurs.

Avant la rencontre, la direction du Canadien a rendu hommage à Mark Recchi pour souligner sa récente nomination au Temple de la renommée du hockey.

Une plaque au nom de l’ancien numéro 8 du Canadien a été dévoilée sur l’anneau d’honneur réservé à tous les anciens joueurs de l’équipe ayant été immortalisés et ayant participé à au moins 210 parties avec le Tricolore.

Recchi a eu droit à une belle ovation de la part des spectateurs et a aussi pu entendre des témoignages de félicitations de Vincent Damphousse, Claude Julien et de son ancien coéquipier et ex-capitaine Saku Koivu.

Recchi a récolté 322 points, dont 120 buts, en 346 parties avec le Canadien entre 1995 et 1999.

***

ÉCHOS DE VESTIAIRE

Andrew Shaw, sur l’importance de la victoire:

«Ce sont deux gros points que nous sommes allés chercher. La lutte est serrée entre les deux équipes et nous voulons continuer de grimper au classement. Nous savions que nous allions devoir travailler avec ardeur et se montrer plus compétitifs qu’eux. Je pense que nous y sommes parvenus.»

Jonathan Drouin, sur l’opposition fournie par les Sénateurs:

«On sait à quel point les Sénateurs sont passifs et jouent un style un-trois-un en zone neutre. On savait que ça ne serait pas comme l’autre fois (victoire de 8-3 du Canadien à Ottawa). On s’est mis dans la tête que ce serait un match comme celui-là. On a bloqué des tirs et Carey a fait son travail.»

David Schlemko, sur la sensation d’avoir enfin joué un premier match:

«Ç’a été une longue journée, surtout qu’il n’y a pas eu d’entraînement matinal. J’ai eu beaucoup de temps pour penser et tenter de chasser la nervosité. Je suis heureux que l’on ait gagné et je suis prêt pour le prochain match.»

***

CINQ MOMENTS MARQUANTS DU MATCH

Stone... à court d’un homme

Le Canadien a eu la chance de déployer son avantage numérique dès la cinquième minute de jeu de la première période, mais ce sont les Sénateurs qui s’en sont servi pour briser l’impasse de 0-0. Mark Stone a d’abord rabattu au vol une passe un peu molle d’Alex Galchenyuk à l’intention de Jeff Petry, à la ligne bleue. Stone a gagné sa course contre Petry, a réussi à s’emparer du disque et s’échapper vers Carey Price, qu’il a battu d’un beau tir du revers dans la partie supérieure droite du filet. Il s’agissait du deuxième but concédé par le Canadien en avantage numérique cette saison et de la première fois depuis le 18 novembre qu’il permettait à l’adversaire d’ouvrir la marque.

Condon peu testé

À son premier départ en carrière face au Canadien, et seulement son deuxième match contre son ancienne équipe, Mike Condon a connu une première période relativement tranquille. Il a fait face à 12 tirs, mais peu d’entre eux ont été dangereux, même lors des deux supériorités numériques du Tricolore pendant les 20 premières minutes. Le trio de Tomas Plekanec, Brendan Gallagher et Charles Hudon a connu une excellente présence sur la patinoire au milieu de l’engagement sans toutefois parvenir à trouver une brèche dans la défensive adverse.

Un événement rare

Le Canadien est parvenu à créer l’égalité 1-1 à 2:56 de la deuxième période grâce à un événement rare: un tir de pénalité. Le privilège est allé à Jonathan Drouin, après qu’il eut été accroché par le défenseur Cody Ceci. À sa première tentative en carrière dans de telles circonstances, Drouin a bifurqué vers sa droite et dirigé un tir de qualité, presque à ras la glace, qui a frappé le poteau à la droite de Mike Condon avant de bifurquer dans le filet. C’était le premier but par un joueur du Canadien sur un tir de pénalité depuis Dale Weise, le 13 novembre 2014 dans un gain de 5-1 du Canadien contre les Bruins de Boston... et Claude Julien.

Du travail payant derrière le filet

À peine quelque deux minutes après le but de Jonathan Drouin, le Canadien s’est donné une avance de 2-1 grâce à du travail de qualité derrière le filet de Mike Condon. Tout a commencé quand Drouin a envoyé la rondelle profondément en zone des Sénateurs. Le premier à s’impliquer a été Max Pacioretty face au défenseur Cody Ceci, suivi d’Andrew Shaw devant Derick Brassard. Shaw a gagné la bataille et servi une passe à l’aveuglette directement sur la lame de bâton de Phillip Danault qui, sans hésiter, a décocher un tir sur lequel Condon n’a eu aucune chance.

Garder le cap

Le Canadien a préservé ses acquis lors du dernier vingt. Charles Hudon est passé près de doubler l’avance à mi-chemin de l’engagement, mais son tir des poignets a touché le poteau à la droite de Mike Condon. Les Sénateurs ont retiré le gardien avec 1:26 à disputer mais c’est un joueur rival, Paul Byron, qui a eu l’occasion de marquer - deux fois. Le score est resté inchangé, Ottawa perdant ainsi un septième match d’affilée. Carey Price est invaincu en trois sorties depuis son retour au jeu.