De son côté, Patrick Scalabrini (à droite) a parlé à ses protégés immédiatement après le match pour leur dire de ne pas paniquer. «On ne s’attendait pas à les balayer. On a une «game» à gagner, la prochaine, et on va revenir ici lundi», a-t-il résumé.
De son côté, Patrick Scalabrini (à droite) a parlé à ses protégés immédiatement après le match pour leur dire de ne pas paniquer. «On ne s’attendait pas à les balayer. On a une «game» à gagner, la prochaine, et on va revenir ici lundi», a-t-il résumé.

Une sixième manche cauchemardesque coule les Alouettes

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Une sixième manche cauchemardesque a fait perdre une avance de 2 à 1 aux Alouettes de Charlesbourg alors que les Diamants de Québec ont profité des largesses des lanceurs en route vers un gain de 7 à 2 au Stade Canac en première ronde des séries de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ).

Tout allait bien jusque là pour le partant Charles-Antoine Pépin, qui a cependant mal commencé la manche en donnant des buts sur balles aux deux premiers frappeurs. Le receveur des Diamants Nicolas Doré a ensuite déposé l’amorti, que Pépin a récupéré pour ensuite lancer la balle dans le champ droit, ouvrant toute grande la porte aux Diamants qui créaient l’égalité.

Remplacé après avoir donné un but sur balles intentionnel à Jean-Christophe Masson, Pépin a vu son successeur Marc-Antoine Tremblay s’amener dans le match avec trois coureurs sur les sentiers et aucun retrait.

Pas du tout en contrôle, le Lévisien a accordé trois points consécutifs en atteignant Jonathan Landry d’un lancer et en accordant des buts sur balles à Nevin Dominguez et Joey Rousseau avant d’être retiré du match à son tour.

La marque était déjà de 5 à 2 quand Gabriel Boucher est monté sur la butte. Un coup sûr bien placé au champ gauche a permis à Olivier Bovet de compléter le pointage pour les vainqueurs.

«Non, je n’ai pas l’impression d’avoir laissé Charles-Antoine trop longtemps au monticule. Il est de loin notre as et n’avait que 69 lancers. C’est plate que ce soit lui qui ait lancé la balle au champ droit, car il était en contrôle jusque là», a déclaré le gérant des Alouettes, Patrick Scalabrini, après la partie.

«On le sait que les Diamants aiment faire des amortis, mais je crois que cet amorti était tellement drôlement déposé que ça a joué dans la tête de Charles-Antoine qui a lancé au champ», a-t-il avancé.

Son vis-à-vis Dominik Walsh semblait fort soulagé après la partie. «Cet amorti nous a ouvert la porte et, souvent, dans les séries, ça se joue sur un jeu comme ça», a-t-il commenté, saluant du même coup la performance de son partant Thomas Couture.

Couture a complété le match en n’accordant que deux points mérités sur quatre coups sûrs, deux buts sur balles et un frappeur atteint en plus de retirer six oiseaux sur des prises.

«Thomas a été égal à lui même. Il attaquait la zone des prises, il défiait les frappeurs. Ce n’est pas «Monsieur Strike Out», mais il a bien travaillé», a poursuivi Walsh, qui s’attend à ce que le reste de la série soit aussi serré que le début de ce match contre les rivaux de la capitale. 

De son côté, Scalabrini a parlé à ses protégés immédiatement après le match pour leur dire de ne pas paniquer. «On ne s’attendait pas à les balayer. On a une «game» à gagner, la prochaine, et on va revenir ici lundi», a-t-il résumé.

Notes: Les Diamants auraient pu causer des dégâts avec un autre amorti en deuxième avec un frappeur au premier et aucun retrait. La tentative de Nevin Dominguez s’est cependant transformée en double jeu... Beaucoup de beaux jeux défensifs dans ce premier duel des séries entre les Alouettes et les Diamants. En quatrième manche, le voltigeur de centre des Alouettes, Thomas Drouin, a réalisé un attrapé digne des jeux de la semaine en sautant à la clôture et en relayant un coup de canon au premier but pour retirer Doré, qui croyait que la balle était sortie du stade. En septième, c’est le premier but des Diamants, Mathieu Sirois, qui a capté la balle de façon spectaculaire sur une solide frappe de Drouin... Les deux équipes disputeront un programme double au Parc Henri-Casault de Charlesbourg à partir de 16h samedi et un autre, si nécessaire, dès 13h lundi au Stade Canac...