Yves Ulysse (photo) affrontera le New-Yorkais Cletus Seldin, surnommé le «Marteau hébreu». Il représentera tout un défi pour Ulysse avec sa fiche de 21 victoires en autant de combats, dont 17 avant la limite.

Une rare largesse de HBO en faveur d’Yves Ulysse

Yves Ulysse réalisera un exploit rarissime le 16 décembre : se battre sur HBO après avoir subi une défaite.

«À moins d’être une super vedette, ça n’arrive pas de boxer sur HBO après une défaite», a noté Camille Estephan, président d’Eye of the Tiger Management (EOTTM), lors de la présentation des préliminaires au combat Lemieux-Saunders. «Merci à HBO d’avoir regardé plus loin que la carte des juges dans ce dernier combat.»

Après la défaite d’Ulysse (14-1, 9 K.-O.) face à Steve Claggett en octobre dernier, Estephan n’en menait pas large. L’entente avec la chaîne câblée américaine était déjà passée : une victoire face à l’Albertain garantissait au super léger montréalais une présence sur ses ondes. «C’est comme si on venait d’effacer cette défaite», a dit le promoteur, heureux et visiblement soulagé.

Ulysse est aussi bien conscient de sa chance. «Combien de boxeurs profitent de cette occasion après une défaite? Il n’y en a pas beaucoup, a admis Ulysse. Mais [les gens de] HBO ont vu le combat et ont décidé de me mettre quand même sous les feux de la rampe. Ça veut tout dire. Je suis très content.»

Cadeau empoisonné?

HBO lui fait peut-être un cadeau empoisonné, par contre : Ulysse aurait souhaité obtenir sa revanche contre Claggett, mais ce dernier a refusé l’offre d’EOTTM. Pour le remplacer, le réseau a choisi le New-Yorkais Cletus Seldin. Seldin, surnommé le «Marteau hébreu», représentera tout un défi pour Ulysse avec sa fiche de 21 victoires en autant de combats, dont 17 avant la limite.

«C’est une grosse pointure, pour un gros show! Je sais que ce combat va démontrer mon caractère, quel genre de personne je suis, a indiqué Ulysse. À chaque fois que j’ai eu un obstacle, j’ai toujours rebondi avec force. Je compte le faire de nouveau.»

Ulysse et Seldin lanceront les hostilités sur HBO, qui présentera les trois derniers combats de ce gala. «C’est le gala du siècle! a lancé Estephan en ouverture de conférence de presse. Je pose la question honnêtement : a-t-on déjà vu plus belle carte de boxe au Québec?»

Trois ceintures

Il est vrai que l’affiche est intéressante : 11 combats et trois ceintures. C’est ce qu’ont prévu EOTTM, InterBox et leurs partenaires pour réchauffer l’assistance en attendant le plat de résistance, le combat de championnat du monde de la World Boxing Organization (WBO) entre les poids moyens David Lemieux (38-3, 33 K.-O.) et le champion Joe Saunders (25-0, 12 K.-O.).

La ceinture qui devrait intéresser le plus les partisans de Lemieux est celle que se disputeront en demi-finale l’Américain Antoine Douglas (22-1-1, 16 K.-O.) et l’Irlandais Gary O’Sullivan (26-2, 18 K.-O.), soit la ceinture intercontinentale de la WBO. Le vainqueur de ce combat pourrait très bien se retrouver ensuite sur la route du champion.

La WBO présentera également un autre championnat mineur au cours de cette soirée, soit pour le titre international des mi-moyens. À son premier combat chez EOTTM, Custio Clayton (12-0, 9 K.-O.) aura l’occasion de se mesurer à l’ex-champion du monde de la division Carlos Molina (28-8-2, 8 K.-O.).