Le quart-arrière des Chargers de Los Angeles, Philip Rivers, sera séparé de ses huit enfants à l’Action de grâce pour la première fois en 14 ans dans la NFL. Les Chargers affronteront les chancelants Cowboys à Dallas.

Une première pour Philip Rivers

ARLINGTON — À sa 14e saison dans la NFL, Philip Rivers disputera un premier match lors de l’Action de grâce américaine.

Invité à six reprises au Pro Bowl, le quart des Chargers de Los Angeles est aussi conscient de l’enjeu du duel de jeudi face aux Cowboys de Dallas.

«Outre les matchs éliminatoires, je ne crois pas qu’il y a des matchs plus spéciaux que ceux de l’Action de grâce», a affirmé Rivers. «Ce sont des matchs importants, et ce l’est encore plus quand il y a un enjeu particulier.»

Les Chargers (4-6) ont perdu leurs quatre premiers matchs cette saison, pendant que les Chiefs de Kansas City, leurs rivaux de la section Ouest de l’Association américaine, gagnaient leurs cinq premières rencontres. Le vent a toutefois tourné et les Chargers ne sont plus qu’à deux matchs des Chiefs et du premier rang.

De leur côté, les Cowboys (5-5) ont perdu leurs deux parties en l’absence de leur porteur de ballon étoile Ezekiel Elliott, suspendu. Il ratera quatre autres matchs en raison d’allégations de violence domestique. Les champions en titre de la section Est de la Nationale n’ont pas vraiment espoir de défendre leur couronne et le chemin sera ardu pour hériter d’un des deux laissez-passer supplémentaires pour les éliminatoires.

«Nous allons devoir faire preuve de caractère», a juré le quart Dak Prescott, qui a connu des ennuis en l’absence d’Elliott. «Nous pourrions encore terminer avec une fiche de 11-5, de 5-11, ou toutes les options entre les deux. C’est à nous de nous présenter chaque jour avec le désir de travailler, de nous battre pour terminer avec un dossier de 11-5.»

Le bloqueur à gauche Tyron Smith devrait effectuer un retour au jeu après avoir raté deux matchs en raison de problèmes au dos et à l’aine. Prescott a encaissé huit sacs il y a deux semaines dans un revers de 27-7 face aux Falcons d’Atlanta. Il a commis des échappés dans les deux matchs en l’absence de Smith.

Les Cowboys devront aussi trouver un moyen de contrer le jeu au sol en l’absence du secondeur étoile Sean Lee, qui est toujours ennuyé par une blessure à une cuisse. Les Cowboys ont accordé en moyenne 181 verges de gains au sol en quatre parties en l’absence de Lee.

La bataille du Nord

À Detroit, les Lions accueilleront les Vikings dans un match qui pourrait changer le portrait de la course dans la section Nord de l’Association nationale. Si Minnesota l’emporte, il portera à trois matchs son avance en tête. Si Detroit gagne, il sera à un match du premier rang et aura l’avantage au niveau du bris d’égalité, tout en profitant d’un calendrier plus favorable d’ici la fin de la saison.

«En novembre et décembre, on passe à un autre niveau. Et autour de l’Action de grâce, on le ressent vraiment», a noté le receveur de passes Golden Tate, des Lions. «Tout le monde sait à quel point les Vikings jouent du bon football présentement. Tout fonctionne pour eux.»

Les Vikings (8-2) ont gagné six matchs de suite depuis une défaite de 14-7 face aux Lions, le 1er octobre. Jeudi, ils amorceront une séquence de trois parties à l’étranger. Avant de se rendre à Atlanta et en Caroline, ils espèrent donc profiter de leur premier arrêt pour s’offrir un petit coussin en tête.

«Je crois qu’une équipe peut seulement être jugée à la fin de la saison», a déclaré le demi de coin Terence Newman, des Vikings. «On nous répète que nous avons gagné quelques matchs de suite. Nous avons huit victoires, mais la saison est encore longue. Nous savons que tout peut changer très rapidement dans cette ligue.»

La saison dernière, les Vikings ont commencé la saison en enchaînant cinq victoires, avant de la clore avec un dossier de 8-8.