Cale Makar de l’Avalanche du Colorado est devenu le quatrième défenseur de l’histoire de la LNH à avoir amassé 18 points au cours de ses 18 premiers matchs de saison régulière en carrière.

Une perle nommée Makar

DENVER — Cale Makar fait des pas de géants par les temps qui courent.

La recrue de l’Avalanche du Colorado est devenu le quatrième défenseur de l’histoire de la LNH à avoir amassé 18 points au cours de ses 18 premiers matchs de saison régulière en carrière. Ses coéquipiers soutiennent que son succès est dû à son habileté de voir le jeu avec une vision de vétéran et qu’il fait rarement la même erreur deux fois.

Sa propre évaluation de son travail est toutefois beaucoup plus sobre.

«Je me sens encore comme une recrue, a précisé Makar, qui s’est installé dans la maison de son coéquipier Matt Calvert cette année pour atteindre un nouveau stade de maturité. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre.»

Ces mots sont précisément ceux que veut entendre le défenseur Ian Cole de la bouche d’un jeune de 21 ans qui a été repêché au quatrième rang total en 2017 et qui a eu la chance de goûter un peu à la LNH lors des séries éliminatoires au printemps dernier.

«Qu’est-ce que vous voulez qu’il dise? “Je suis tellement bon!”» a lancé à la blague Cole.

Pourtant, ce sont ce que les statistiques tendent à montrer. Makar a reçu la troisième étoile de la semaine dans la Ligue nationale, pour la semaine se terminant le 10 novembre.

Lundi soir, le jeune défenseur a enfilé son cinquième but de la saison dans une victoire convaincante de 4-0 face aux Jets de Winnipeg.

Le dernier défenseur recrue à avoir remporté plus de points que Makar à ses 18 premiers matchs de saison régulière en carrière dans la LNH est Larry Murphy, aujourd’hui membre du Temple de la renommée de hockey. Au cours de la saison 1980-1981, il avait amassé 19 points à ses 18 premières rencontres avec les Kings de Los Angeles. Les deux autres défenseurs à avoir fait mieux sont : Hap Day, qui a récolté 21 points avec les St. Patricks de Toronto en 1924-1925, et Harry Cameron, qui a amassé 20 points avec les Arenas de Toronto en 1917-1918, selon les statistiques de la LNH.

Et comme si ce n’était pas suffisant, Makar a établi un nouveau record chez les défenseurs recrues de l’Avalanche en récoltant neuf mentions d’aide en un mois.

Il a aussi égalé le record du club datant de la saison 1995-1996, lorsqu’il a récolté au moins un point à ses cinq premiers matchs en carrière.

«Il est tellement talentueux naturellement, a reconnu Cole. Son niveau de maturité est très élevé pour son âge. Il analyse beaucoup, alors lorsqu’il voit quelque chose ou on parle de quelque chose, tu es capable de voir qu’il apprend. Il est capable d’emmagasiner l’information.»

Première audition concluante

En avril dernier, Makar a signé un contrat d’entrée avec l’Avalanche après que son parcours universitaire se soit conclu.

Sa première audition avec sa nouvelle équipe a été lors du troisième match des séries face aux Flames de Calgary. Il a eu un impact immédiat, devenant le premier défenseur de l’histoire de la ligue à marquer un but alors qu’il disputait son premier match en carrière dans la LNH en séries. Makar a conclu son passage avec une récolte d’un but et cinq aides.

Le défenseur de 21 ans a depuis suivi une courbe progression fulgurante.

«Il faut simplement s’ajuster — que ce soit au style de vie ou au nouvel horaire. Tout est différent ici, a raconté Makar, qui habite à distance de marche de la plupart de ses coéquipiers. Nous avons beaucoup plus de temps libres. Il s’agit de remplir ces moments avec des choses qui sont utiles, qui vont aider... C’est mon travail de m’occuper de ces choses-là.»