Yanni Gourde (troisième à partir de la droite) et Cédric Paquette (troisième à partir de la gauche) avouent que la saison estivale a été bien longue après l’élimination de leur équipe en quatre matchs dès la première ronde face aux Blue Jackets de Columbus.

Une page à tourner pour Gourde et Paquette

Coéquipiers avec le Lightning de Tampa Bay, Yanni Gourde et Cédric Paquette avouent que la saison estivale a été bien longue après l’élimination de leur équipe en quatre matchs dès la première ronde face aux Blue Jackets de Columbus. Ils souhaitent maintenant tourner la page à l’approche de la prochaine saison.

«Je ne peux pas dire qu’on a encaissé l’élimination rapidement... En fait, je l’ai encore sur le cœur. Ce n’est pas de quoi que tu te dis que tu es over with, a déclaré Gourde en point de presse avant le Pro-Am Gagné-Bergeron jeudi soir au Centre Vidéotron.

La situation rappelait d’ailleurs à Gourde l’élimination des... Tigres de Victoriaville aux mains du Drakkar de Baie-Comeau sept ans plus tôt alors qu’il disputait sa dernière saison dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. «On avait eu une très bonne saison, mais on avait perdu en quatre matchs en première ronde contre Baie-Comeau...»

«Revivre ça cette année, ça a été dur. Tout a bien fonctionné en saison régulière, mais tout s’est effacé en quelques matchs», a poursuivi le hockeyeur de Saint-Narcisse-de-Beaurivage à propos de la dernière saison, où le Lightning a égalé le record de 62 victoires en saison régulière établi par les Red Wings de Detroit en 1995-1996.

«En fin de compte, il y a une semaine où ça n’a pas fonctionné et c’est plate, mais c’était la semaine la plus importante.»

S’échapper du hockey

De son côté, Paquette a décidé de s’envoler très loin pour faire le vide pendant quelques semaines après l’élimination du Lightning.

«Je suis resté une semaine à Tampa, et après je suis parti trois semaines en Asie. J’ai mis mon cellulaire de côté et je n’ai plus entendu parler de hockey. Je ne voyais pas les scores, rien de ça», a confié le centre originaire de Gaspé.

Paquette a entre autres visité la Thaïlande, l’Indonésie et Singapour. «J’ai beaucoup apprécié, c’était la première fois que j’allais par là. J’avais besoin de m’échapper du hockey.»

Reprendre le collier

Après quelques semaines de congé, les deux hockeyeurs sont cependant prêts à reprendre le collier. «Je suis excité par la saison qui approche, on veut repartir du bon pied, remettre les pendules à l’heure. On a une équipe semblable à celle qu’on avait dans les trois dernières années et on a ajouté quelques défenseurs. De plus, notre gardien numéro un Andrei Vasilevskiy vient de signer une extension de contrat», a résumé Gourde.

«On veut prouver qu’on est bons... mais c’est difficile de dire ce qu’on devrait modifier. On n’a pas bien exécuté durant quatre matchs. On avait un avantage numérique exceptionnel, on était excellents en infériorité numérique, mais rien de ça ne fonctionnait en séries», poursuit-il.

Gourde a l’intention de continuer à travailler fort pour arriver au camp d’entraînement au sommet de sa forme. «J’ai toujours travaillé et même avec un contrat de six ans en poche, je ne suis pas du genre à ralentir et à dire qu’on se reverra dans six ans. Par contre, je ne me fixe jamais d’objectif personnel en matière de production offensive. Je pense que ce que tu démontres sur la glace est plus important que les stats», conclut-il.

À LIRE AUSSI:

Les frères Stastny honorés grâce à une nouvelle statue

Statue des frères Statsny: «c'est la parfaite conclusion»

Paul Stastny sur les traces de son enfance

Pro-Am Gagné-Bergeron: un éléphant dans la pièce

+

LOUIS DOMINGUE N'AVAIT PAS LE GOUT DE JASER

L’ex-portier des Remparts Louis Domingue n’avait pas vraiment le goût de discuter de son avenir avec le Lightning de Tampa Bay jeudi soir avant le Pro-Am Gagné Bergeron.

«Je ne veux pas parler de ma situation avec le Lightning», a-t-il brièvement déclaré après être entré dans la salle de presse. Sitôt entré, sitôt sorti...

Même s’il est encore sous contrat pour un an, Domingue a vu non seulement le Lightning prolonger le contrat du gardien numéro un Andrei Vasilevskiy, mais aussi acquérir les services des gardiens Curtis McElhinney des Hurricanes de la Caroline le 1er juillet et Mike Condon des Sénateurs d’Ottawa le 30 juillet.

La fin à Tampa Bay?

Les chances sont donc très fortes pour que Domingue ait porté le chandail du Lightning pour la dernière fois jeudi sur la patinoire du Centre Vidéotron. Ses coéquipiers et amis Yanni Gourde et Cédric Paquette s’attendent d’ailleurs à le voir partir sous d’autres cieux. 

«Il va peut-être quitter, mais c’est une décision de l’organisation. Ce n’est jamais facile de voir des chums être échangés. On est proches, moi et Louis. C’est vraiment un bon jack et il a été exceptionnel cette saison quand Andrei a été blessé. 

«Non seulement il a gagné 10 matchs en ligne, mais il avait une très bonne attitude», a résumé Gourde.

«Honnêtement, je ne m’attendais pas du tout à ça avec la saison qu’il a eue. Ce n’est vraiment pas facile de voir un ami proche comme lui se retrouver sans équipe. Mais tu sais, c’est une business, alors c’est comme ça», a pour sa part laissé tomber Paquette. Ian Bussières