C’est grâce à sa victoire au Tournoi Valero Texas Open que Corey Conners a mérité de prendre part au Tournoi des Maîtres. Le golfeur d’origine canadienne avait joué à Augusta en 2015 en tant qu’amateur. Il avait alors fait une ronde d’entraînement avec Mike Weir.

Une expérience à assimiler au Tournoi des Maîtres pour le Canadien Corey Conners

AUGUSTA – Le dicton disant que l’expérience ne s’achète pas mais s’apprend ne peut s’avérer plus vrai pour le Canadien Corey Conners, vainqueur du tournoi Valero Texas Open, dernière étape pour mériter une invitation au Tournoi des Maîtres.

À côtoyer les meilleurs, il est difficile de ne pas s’améliorer. Comme l’a fait Conners quand il a participé au Masters en temps qu’amateur, en 2015, alors qu’il avait fait une ronde d’entraînement avec le champion de 2003 Mike Weir.

Comme, quelques années plus tôt, l’avait fait Tiger Woods lors d’une ronde préparatoire en compagnie de Jack Nicklaus et Arnold Palmer, quoi de mieux qu’une ronde en compagnie de deux icônes qui revendiquent à leur deux un total de 10 victoires au Tournoi des Maîtres pour apprendre les secrets du parcours du Augusta National.

Woods a tellement bien appris qu’à sa première participation en tant que professionnel à Augusta, il a remporté la victoire en retranchant 18 coups à la normale.

Corey Conners se souvient encore des conseils de Mike Weir, une idole d’enfance, et encore plus de ses parcours en 2015 alors qu’il n’avait pu éviter le couperet même s’il avait enregistré un pointage de 69 en deuxième ronde. Malheureusement son pointage de 80 en ronde initiale l’a empêché de participer aux rondes de la fin de semaine.

«Je me souviens de tout, a-t-il mentionné en conférence de presse. Comment oublier des choses au sujet de ce terrain, c’est tellement spécial. J’ai rejoué le parcours plusieurs fois dans ma tête et même s’il y a eu quelques changements depuis, je jouerai plusieurs coups semblables à ce que j’avais fait en 2015. Ce terrain convient très bien à mon jeu.»

Montagnes russes

Les dix dernières journées ont été de véritables montagnes russes d’émotion pour le joueur ontarien originaire de Listowel. 

À commencer par la qualification du Valero Texas Open au début de la semaine passée. Il lui a fallu disputer un trou de prolongation pour s’assurer d’une place dans le tournoi. «Nous étions six pour la qualification et j’ai été le seul à réussir un oiselet, me permettant d’accéder au tableau principal. J’avais une bonne confiance durant la qualification et ça s’est transporté par la suite.»

Au fur et à mesure que la semaine avançait, le jeu de Conners ne cessait de s’améliorer au point où il a confirmé sa victoire dans la ronde de dimanche en réussissant 10 oiselets, avec six coups sous la normale pour le deuxième neuf.

L’émotion était à son comble quand il a accepté le trophée de champion du Valero Texas Open et c’était encore meilleur quand il a reçu le chèque de plus d’un million de dollars qui l’accompagnait.

Le temps de digérer tout ça durant l’envolée qui l’amenait directement à Augusta dimanche soir qu’il lui fallait déjà recommencer une semaine de travail au Tournoi des Maîtres.

Le golfeur canadien vivra un autre moment de grande émotion quand il prendra le départ, en compagnie d’Andrew Landry et Adam Long, dans le premier groupe. Tout de suite après le coup d’envoi protocolaire des deux légendes Jack Nicklaus et Gary Player.

+

LU

Les panneaux de signalisation le long du chemin de passage qui mène de la salle de presse vers le premier trou du parcours. C’est aussi complet et plus précis que le long de plusieurs autoroutes. Bien sûr tous ces panneaux sont aux couleurs du Tournoi des Maîtres, fond blanc et écriture verte. Par exemple, une des indications signifie aux conducteurs des voiturettes motorisées, à un embranchement, qu’ils doivent attendre que celles arrivant dans le sens inverse soient passées avant d’effectuer un virage à gauche. À d’autres endroits ce sont des signes pour céder le passage, sans compter les arrêts obligatoires. Tout ça pour une durée de transport de cinq minutes.  

VU

À la soirée de Golf Canada un Corey Conners très souriant et encore sur un nuage à la suite de sa première victoire sur le circuit de la PGA, au tournoi Valero Texas Open en fin de semaine dernière. Il avait accepté avec plaisir l’invitation de partager un souper avec les invités du nouveau président de Golf Canada Charley Beaulieu et du directeur exécutif Lawrence Applebaum. Ce dernier avait aussi une autre raison de se réjouir au sujet du programme de golf canadien avec la victoire de l’Ontarienne Nicole Gal, 14 ans, d’Oakville, lors du fameux tournoi Drive, Chip and Putt instauré il y a quelques années dans le cadre du Tournoi des Maîtres. La gagnante de la médaille d’or dans la catégorie 14-15 filles, était aussi une invitée d’honneur à la soirée de Golf Canada.  

ENTENDU

Comment Corey Conners avait pu se présenter à Augusta sans trop de tracas après sa victoire au Valero Texas Open, le dernier tournoi donnant au champion le droit d’être invité au Masters. Dans l’éventualité où le gagnant de son tournoi ne serait pas déjà qualifié, la compagnie réserve une maison longtemps d’avance, garde une place sur l’avion nolisé qui ramène les joueurs à Augusta et fait le nécessaire pour que la famille puisse rejoindre le nouveau champion. Tu n’arrives pas à Augusta la veille du tournoi sans avoir pris les arrangements nécessaires, car tu peux te retrouver le bec à l’eau. Ce n’est surtout pas le temps pour un invité de dernière heure de se casser la tête à la veille d’un tournoi aussi prestigieux.