Le voltigeur de centre David Salgueiro a réussi un beau catch, mais ne pouvait tout simplement pas effectuer le relais à temps pour empêcher le coureur de filer au marbre à partir du deuxième coussin.

Une défaite crève-cœur de 3-2 des Capitales en 10 manches à Rockland

Un très long sacrifice au fond du champ centre a permis aux Boulders de Rockland de vaincre les Capitales de Québec par 3-2 en 10 manches, samedi soir au Palisades Credit Union Park de Pomona, et ainsi infliger une défaite crève-cœur à l’équipe qui tente de les rejoindre au quatrième rang de la Ligue Can-Am de baseball indépendant.

Avec un coureur posté au deuxième but dès le début des manches supplémentaires, selon le règlement international, Matt Oberste a frappé la balle dans la partie la plus profonde du terrain. Le voltigeur de centre David Salgueiro a réussi un beau catch, mais ne pouvait tout simplement pas effectuer le relais à temps pour empêcher le coureur de filer au marbre à partir du deuxième coussin.

«Il s’agit d’une défaite crève-cœur, parce qu’on pensait leur avoir volé. On pensait en avoir fait assez pour l’emporter. Même si on manquait de profondeur, on est passé proche. En même temps, ce n’était pas le match sur lequel on misait le plus pour l’emporter», estimait le gérant Patrick Scalabrini, rejoint après le match.

Il ne pointait cependant pas ce jeu en particulier pour expliquer le revers. À ses yeux, les Capitales l’ont perdu bien avant cette séquence plutôt inhabituelle.

«Ce n’est pas là-dessus qu’on a perdu. On l’a perdu parce qu’on n’a eu que quatre coups sûrs, parce qu’on n’a pas été en mesure de préserver la victoire en fin de neuvième alors qu’on menait 2-1, parce qu’on n’a pas profité de notre coureur au deuxième but en 10e manche. Je n’en veux pas à personne, mais ça aurait été «hot» de leur voler. On frappait bien depuis un petit bout de temps, il y a quelques manches où on aurait pu être plus opportunistes», expliquait Scalabrini, qui a vu les siens abandonner trois coureurs sur les buts en septième.

Les Capitales ont réussi à combler un déficit de 1-0 qui durait depuis la troisième grâce à une poussée de deux points en huitième. Un simple de T.J. White et un ballon-sacrifice de Chris Shaw avaient permis ce retour. Pour White, il s’agissait d’un huitième point produit en deux matchs et d’un 12e en cinq matchs, cette semaine.

Au lieu de s’approcher à 3,5 matchs des Boulders et du quatrième rang, les Capitales reculaient à nouveau à 5,5 matchs de cette dernière position donnant accès aux séries. Les deux équipes s’affrontent à nouveau, dimanche (17h), avant de se revoir le week-end prochain, à Québec.

Les Capitales faisaient confiance à un nouveau lanceur, samedi, soit Sean Cruz, un jeune droitier originaire de l’île de Guam, dans la mer des Philippines. Il a surpris la galerie en ne concédant qu’un point sur neuf coups sûrs en 6,1 manches. Il n’a accordé qu’un but sur balles et retiré quatre frappeurs au bâton.

«On ne le connaissait pas, il a très bien fait ça. Il tirait un peu de l’arrière dans les comptes, tôt dans le match, mais il s’est replacé par la suite. Il a dépassé nos attentes, et comme on n’a jamais assez de bons lanceurs, il mérite une autre chance et s’il fait bien, il pourrait rester avec nous», notait le gérant.

En neuvième, Levi MaVorhis (0-1) a bousillé la petite avance d’un point et il a écopé de la défaite, en 10e.

Arik Sikula (6-4) sera le partant des Capitales, dimanche. Après cette série, les Capitales seront en congé, lundi, avant d’affronter les Miners de Sussex County à compter de mardi, au New Jersey.

Brett Siddall s'en va 

Découragé par ses problèmes offensifs, le voltigeur Brett Siddall a remis sa démission au gérant Patrick Scalabrini, jeudi, tout juste avant le départ de l’équipe pour Rockland. Le fils de l’ancien receveur des Expos Joe Siddall n’affichait qu’une moyenne de ,136 et il était plongé dans une léthargie de 0 en 14 à ses cinq derniers matchs au moment de lancer la serviette. «Il a quitté de lui-même, il m’a dit qu’il en avait assez, qu’il n’avait plus le cœur à ça, du moins pour cette année», expliquait Scalabrini.

Un nouveau voltigeur 

À la recherche de joueurs de position en raison de l’absence de Yordan Manduley et Stayler Hernandez, partis aux Jeux Pan-Am, de la libération de Tyson Gillies, et de la démission de Siddall, les Capitales ont mis sous contrat, samedi, le voltigeur Chris Scura, qui a brièvement joué dans les ligues Atlantic et Frontier en plus d’évoluer dans la Ligue Pecos. Il était le deuxième joueur du genre à être recruté par le gérant Patrick Scalabrini, l’autre étant le premier-but Daniel Rodriguez, qui a obtenu un deuxième départ de suite au premier but, samedi.

Autre départ pour Pavlik 

Tout indique que le vétéran lanceur gaucher Isaac Pavlik effectuera un autre départ pour les Capitales, jeudi, en conclusion de série contre les Miners, à Sussex. «Il devait régler son horaire, mais ça regarde à cela. Il a de l’expérience, il sait ce qu’il fait. Ce qu’on veut, c’est qu’il nous donne quatre ou cinq bonnes manches et une chance de l’emporter. Il ne faut pas oublier qu’à notre retour à Québec, on reçoit Rockland. La présence de Pavlik nous permettra d’utiliser Karl [Gélinas] pour le début de la série contre les Boulders», disait le gérant.