Malgré la défaite jeudi soir, Serge Beausoleil était satisfait de l'effort de ses joueurs.

Une défaite au goût de Beausoleil...

RIMOUSKI — «Une erreur d’un côté, deux erreurs de l’autre et ça a fini 2-1», a résumé l’entraîneur-chef de l’Océanic, Serge Beausoleil, à l’issue du match de jeudi où ses troupiers ont baissé pavillon contre les Islanders au Eastlink Centre de Charlottetown.

«C’était un match très serré», a ajouté Beausoleil. «Il faut jouer plus simplement et mettre la rondelle derrière eux. On ne l’a pas aussi bien fait.»

Quoiqu’il en soit, le pilote des Bleus estimait que ses joueurs avaient livré un meilleur match que la veille contre les Sea Dogs à Saint-Jean, où ils l’avaient pourtant emporté 6-1 «C’est sûr que l’opposant était bien meilleur. Les deux équipes étaient nez à nez. Je suis satisfait de l’effort collectif. Il n’en manquait pas gros!»

Il faut dire que l’absence de Charle-Édouard D’Astous et de Yannik Bertrand, suspendus pour une période indéterminée pour coup à la tête et extrême inconduite, a paru. «C’est sûr que ça fait très mal», a reconnu Beausoleil.

Lepage «flamboyant»

Tout s’est joué en deuxième période. Avec son premier but dans l’uniforme des Islanders, Cameron Askew a ouvert la marque en avantage numérique à 8:30 après que la rondelle eut dévié sur la palette de Wilson Forest. Jimmy Lemay n’a eu aucune chance. La riposte est arrivée quelques secondes plus tard de la part de Carson MacKinnon, mais le but a été refusé pour obstruction.

À 11:29, Ludovic Soucy a réussi à créer l’égalité en marquant son premier but en carrière dans le circuit Courteau après une bévue de Matthew Welsh. «Le quatrième trio nous a donné un gros but et a joué un fort match», a souligné Beausoleil. Mais à 16:17, Brett Budgell, qui avait signé son premier contrat au sein de la LHJMQ dans l’après-midi, a permis à son nouveau club de l’emporter. 

Beausoleil a beaucoup aimé le comportement de son nouveau venu, le Rimouskois Jordan Lepage. «Il a vraiment été flamboyant. C’est sûr qu’il n’a pas encore trouvé tous ses repères dans le système de jeu, mais il a agi en meneur. Les gens de Rimouski vont découvrir un athlète vraiment très solide!»

NOTE : Le Drakkar de Baie-Comeau était également dans les Maritimes, mais son match contre le Titan d’Acadie-Bathurst a été reporté en raison des conditions météo exécrables un peu partout dans le nord-est du continent.